Isalo ou la nature dans toute sa beauté

Publié le par Alain GYRE

Parc national : Isalo ou la nature dans toute sa beauté

Déjà de l’extérieur, l e parc national d’Isalo présente une vue féerique

À plus d'une douzaine d'heures de route de la capitale se trouve le parc national le plus visité du pays.
De loin, il apparaît comme un immense massif, mais l'intérieur renferme des paysages grandioses, parsemés d'oasis. Une faune et une flore surprenantes y sont préservées. Il y existe des circuits touristiques à découvrir impérativement.

S'étalant sur une superficie de 82 000 hectares, le massif du parc national d'Isalo possède des caractéristiques bien à lui. Certaines parties se présentent sous forme d'objets ou d'images, et ont fini par porter des noms, comme la Reine de l'Isalo ou la fenêtre de l'Isalo.
En pénétrant dans le parc, d'autres merveilles sont au rendez-vous. Elles peuvent être découvertes à travers différents circuits. Afin de permettre davantage aux visiteurs d'apprécier en plus le paysage hors du commun par l'existence des canyons, de piscines et de cours d'eau, les responsables du parc créent tous les ans de nouveaux circuits.
Deux circuits, à savoir Anjofo et Antsifotra ont été ouverts en 2010. En 2011, Analaliry Bekapoka est accessible aux visiteurs. La faune et la flore ne sont pas en reste. Selon les informations émanant de Misa Rahantason, responsable du volet écotourisme auprès du parc, celui-ci est composé de quatre types d'habitats différents tels que : la forêt rupicole, la végétation rupicole, la forêt sclérophylle de moyenne altitude, la forêt dense sur alluvionnaire. La faune de 77 espèces d'oiseaux, 41 espèces d'herpetofaunes, 39 espèces de reptiles et 2 espèces d'amphibiens a été répertoriée dans le parc. Quatorze espèces de primates s’y trouvent, dont huit introduites et six sont endémiques.

Quelques circuits vous mènent vers les joyaux du parc
La piscine naturelle

Le circuit s'étend sur 6 km, il est le plus visité du parc à cause de sa splendide piscine verdoyante, une oasis alimentée par une cascade d'eau tiède. En passant par la falaise dans la plaine de Tapia, les touristes locaux ou étrangers peuvent découvrir une végétation dense, mais ils peuvent aussi trouver des tombeaux Bara. La relation culturelle entre le parc de l'Isalo et la population locale est expliquée par les guides. Grâce à cette relation, ces derniers incitent à la protection du parc face à diverses pressions.


Le circuit Namaza
Ce circuit comprend deux sites principaux : la piscine noire et bleue ainsi que la cascade des Nymphes. La marche s'effectue au cœur d'un large canyon rempli essentiellement d’une végétation humide peuplée de lémuriens. Un campement de 33 places permet aux campeurs de bivouaquer dans le massif. Ils disposent de l'eau courante : toilettes et douches, chalets, table en pierre. Faire la cuisine soi-même est possible dans le campement.

Canyon des makis et canyon des rats

Le canyon est une vallée souvent accidentée. Ce circuit permet d'avoir une vue panoramique sur les champs, d'observer de multiples espèces de lémuriens tels le Lémur catta. Les touristes ont l'occasion de se baigner dans une piscine au fond du canyon.

Le circuit « Lac vert de l'Isalo »
Une forêt de tapias, avec des palmiers, et des lémuriens en sus. Ce sont entre autres les points d'attraction de ce nouveau circuit. Le lac de couleur verte est assez profond, de
2,5 m à 6 m. Il joue un rôle économique et culturel pour la population locale. Un camping offrant dix emplacements permet à une vingtaine de campeurs de dormir dans la forêt au pied du massif. Le sentier a été aménagé, des marches ont été construites dans les endroits difficiles d’accès et glissants.

Lantoniaina Razafindramiadana

Samedi 04 août 2012

L’Express

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article