"J'ai appelé ton nom" Max Randriantefy

Publié le par Alain GYRE

 

J'AI APPELE TON NOM

 

J'ai appelé ton nom seul dans l'infini

La nuit à prier dans un dernier élan

Brisant le silence de par l'écho d'un chant

Quêtant ta présence près d'un mort en sursis.

J'ai appelé ton nom en criant d'espoir

Les soirs à chanter perdu dans ma détresse

Poétesse de mes délires et mes ivresses

Caresse mes pensées éperdues dans le noir.

J'ai appelé ton nom mon cœur mon amour

En ce jour de malheur je vais rendre mon âme

Je crame à l'intérieur mes erreurs me blâment

Femme de ma vie ô tu le seras toujours.

J'ai appelé ton nom dans mon dernier râle

Finale odyssée d'un cœur en cavalcade

Bravade à la mort par une ultime ballade

Boutade d'un mourant à une issue fatale.

J'ai appelé ton nom j'appellerai ma vie

Trahi par le temps je pars dans un cercueil

Cueille pour mon deuil ne serait-ce qu'une feuille

De cerfeuil tu mettras sur la tombe où je gis.

Max Randriantefy

 

La Gazette

Poème de la semaine

     

 

Lundi, 15 Avril 2013

 

Ce poème était le cri de désespoir d'un homme happé par la solitude…

Mon état d'âme était tel qu'il me venait de délirer de souffrance le soir seul dans mon lit…Et puis comme je n'étais pas bien dans mon corps, souvent j'appelais la mort tout en laissant mes dernières recommandations…

 

Publié dans Poèmes malgaches

Commenter cet article