Jean-Brunel Razafindrahaofa: Bombardement de l’Ikongo toujours dans les mémoires

Publié le par Alain GYRE

Jean-Brunel Razafindrahaofa: Bombardement de l’Ikongo toujours dans les mémoires 

 

Mardi, 12 Août 2014

 

Ce matin le député et prince Tanala, Jean-Brunel Razafindrahaofa, déposera à l’ambassade de France sa requête contre l’Etat français sur le bombardement de l’Ikongo durant la pacification d’avril 1948.

 

Interrogé sur sa démarche, le député d’Ikongo a souligné que la requête se fera par voie diplomatique. Il appartiendra donc au ministère français des Affaires étrangères de transmettre la requête auprès de la justice française… 

 

Foyer de l’insurrection de 1947, la région de l’Ikongo a fourni une quantité importante en hommes dans les combats avec les troupes françaises. L’ « armée insurrectionnelle » de 10 000 hommes regroupe en effet un nombre important de Tanala suivi des autres tribus Antemoro, Betsileo… Et quand la révolte s’est désagrégée, selon les documents recueillis par Jean Fremigacci, le pays Tanala du Nord est restée unie et solidaire pour faire face aux troupes expéditionnaires françaises. Sous le commandement de Lehoaha, la résistance a tenu bon à cause de sa position géostratégique qui lui a longtemps permis d’être hors de portée des forces coloniales. Face à cette résistance, l’armée française a pilonné la partie Nord de l’Ikongo faisant de nombreux morts et entraînant la destruction des récoltes.

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article