Kameleon Rose : 52 façons d'être belle

Publié le par Alain GYRE

 

Kameleon Rose : 52 façons d'être belle

 

Non, ce n’est pas une nouvelle espèce de caméléon retrouvée dans les forêts malgaches, mais bien une marque de vêtement créée par Leila Rose. Une révolution dans le monde de la mode et du design car une de ses particularités est de pouvoir se porter de 52 façons différentes…

 1-kameleon_rose.jpg

Installée à Madagascar depuis 2012, Leila Rose, une Anglaise de 28 ans, n’a jamais côtoyé l’univers du design, du stylisme ou de la mode. Chez elle, à Plymouth, elle était plus familiarisée avec les pansements et les petits ou gros bobos, étant médecin de formation. « Soigner les gens c'est un beau métier, mais je pense que ce n’était pas ma voie. J’ai donc décidé de tout quitter en 2011 pour suivre une formation en design au Plymouth College of Art. » Après avoir été bénévole dans un hôpital à Toliara en 2007, elle fait un tour du monde, et revient finalement se poser à Madagascar, pays pour lequel elle a un vrai béguin.

 

« L'idée de Kameleon Rose est née en parlant avec des voyageurs qui se plaignent souvent de ne pas trouver à Madagascar de vêtements adaptés à leurs activités. Comme je savais qu’il y a une tradition textile dans le pays, j’ai décidé de lancer ma propre marque en 2012. » Depuis, Leila Rose s’est fait connaître grâce à ce vêtement vraiment multifonctions qui se décline en cinq coloris (rouge, bleu, noir, gris, vert) et se transforme tout à tour en pantalons, robe, jupe, pull, t-shirt, poncho, sarouel, écharpe, bandeau, voire oreiller ! « Les clients peuvent aussi inventer d’autres façons de le porter », précise-t-elle. La jeune femme a également créé le wrap qui permet de mettre son portefeuille à l’abri des pickpockets. « Je pense que mon inspiration vient du fait que mon cerveau voit toujours les choses dans tous les sens possibles. J’aime porter les vêtements différemment. Par exemple, il m’arrive de mettre une chemise en enfilant les pieds dans les manches… » Excentriques, ces Anglais ? « Étrangers ou Malgaches, tout le monde adore l’idée de pouvoir se transformer avec le même vêtement à tout moment de la journée. »

 

Soucieuse de l’environnement, elle opte pour une matière bio et douce à savoir le bambou qu’elle importe de Chine. Par contre, tout ce qui relève de la confection se fait dans des usines à Tana, comme la fabrication des boutons en corne de zébu. « On défend l'authentique et le naturel, comme les shorts en bambou et les sandales en pneu de voiture. » Les produits peuvent s’acheter en ligne ou dans les boutiques du Sakamanga Antsahavola et au Mama Benz Concept Store Antanimora pour un prix compris entre 50 000 et 110 000 Ar, petit guide d'emploi inclus. Prochaine étape, le lancement de produits en coton bio… En attendant, Leila Rose prépare son défilé pour le samedi 26 avril au Café de la Gare à Soarano. Les bénéfices seront reversés à une association pour aider les enfants à aller à l’école.

 

Kameleon Rose (Leila Rose) : 032 24 248 13

 

 

Aina Zo Raberanto

(article publié dans no comment magazine n°51 - Avril 2014 ©no comment éditions)

 

No comment&éditions est une maison d’édition malgache créée à Antananarivo en novembre 2011.

Elle publie principalement des livres sur Madagascar.

Ils sont distribués en librairie à Madagascar et en France.

Coordonnées à Madagascar : 2, rue Ratianarivo, immeuble Antsahavola, Antananarivo 101 - +261 20 22 334 34.

Coordonnées en France : 58, rue de Dunkerque, 75009 Paris - 06 12 75 51 06.

http://www.nocomment.mg

www.nocomment-editions.com

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article