Kickboxing – championnats du monde juniors – Deux Malgaches médaillés d’or

Publié le par Alain GYRE

Kickboxing – championnats du monde juniors – Deux Malgaches médaillés d’or

 

15.09.2014

 

Avec les deux titres mondiaux obtenus à Rumani, Italie, le kickboxing malgache entre dans la légende. Cela s’ajoute au trophée du meilleur combattant en Kick light décroché par Justin Zafy Mariano.

 Lavakely-president-et-Faratiana.jpg

Deux titres mondiaux, deux médailles d’argent et quatre médailles de bronze. Tels sont les résultats de l’équi­pe nationale aux cham­pionnats du monde de kick-boxing qui se sont achevés, ce week-end à Rumini, Italie.

Huit médailles sur quatorze représentants. Cela s’ajoute à une distinction individuelle, le trophée du meilleur combattant en Kick Ligt : la performance est définitivement sans précédent. C’est un exploit qui entre dans les annales du sport malgache.

Samedi, Faratiana Razanabahoaka chez les moins de 52 kg filles rejoint le palmarès de Justin Zafy Mariano sur le toit du monde. Cette fois, Faratiana Razanaba­hoaka, elle qui s’était déjà retrouvée sous le feu des projecteurs, devant la redoutable russe Ksenia Savinova (3-0), en demi-finale, n’a pas laissé sa chance à une autre Russe, en finale. Le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’a pas eu froid à la patinoire de Rumani.

« Nous nous attendions déjà à ce succès car Faratiana s’investit beaucoup à l’entraînement. Elle est très motivée. Sa consécration ne souffre d’aucune contestation.», déclare le président de la Fédération malgache de kick-boxing et disciplines associées, Briand Andrianirina.

Euphorie du sacre

Après Justin Zafy Maria­no dit Lavakely, médaillé d’or chez les moins de 52 kg low kick et meilleur combattant en Kick Light, Faratiana Razanabahoaka offre ainsi à la Grande île sa deuxième médaille d’or mondiale.

Pourtant une certaine déception règne dans le camp malgache, vu qu’Alain Randriamanantena en Low kick masculin des moins de 57 kg et Miora Tina Domoina Andriamiarisoa chez le moins de 51 kg Low kick féminin, avaient également l’occasion de connaître l’euphorie du sacre. Ils se sont inclinés de peu en finale.

Les quatre autres médail­les de bronze ont été enregistrées par Avotra Njakatiana Eric Randrianiaina (FC-51 kg), Papelika (LK-57kg), Rockaya Moussa Rakotonavalona (FC-57 kg) et Rojolalaina Ranaivoson (FC-57 kg).

Soafara Pharlin

L’Express

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article