L’escalier « 416 »: Dans un piteux état

Publié le par Alain GYRE

L’escalier « 416 »: Dans un piteux état       

Mercredi, 22 Mai 2013

  1-escalier-416.jpg

L’escalier Razafindrazay ou « 416 » (appellation due au nombre de ses marches) se trouve actuellement dans un piteux état, à cause d’un énorme trou causé par les pluies abondantes et fréquentes durant les saisons pluviales.

 

En effet, l’escalier est dépourvu de six de ses marches à partir de la 136ème marche, si on monte de Mahamasina vers Andohalo (comptant 420 marches depuis un réaménagement, mais garde toujours sa dénomination « 416 »).

 

Cette situation épouvante les usagers car cet escalier sert principalement de raccourci qui joint Mahamasina à la Haute Ville. La plupart de ses utilisateurs sont des          étudiants, des commerçants, des ménagères, des employés de bureau, des sportifs. Plusieurs d’entre eux se plaignent de cette détérioration car ils sont obligés de contourner Ambohijatovo et Amparibe pour relier Mahamasina à la Haute Ville. 

 

Le délabrement s’avère pourtant dangereux car beaucoup de passants n’ont pas le temps de faire le détour vers Ambohijatovo et franchissent l’obstacle en marchant au bord du précipice d’où ils  risquent de tomber en glissant sur la mousse humide tapissant sur les bords du petit sentier.

 

De ce fait, « 416 » nécessite une réparation et un entretien d’urgence avant qu’un réel danger ne survienne. De plus, ce problème peut causer la prolifération des bandits qui rôdent sur cette marche en raison de la baisse du nombre des passants. Utile et pratique, l’escalier Razafindrazay fut construit en 1880 par les pères Jésuites et on le nomma à l’époque « tsy afaka antitra » (que les personnes âgées ne peuvent pas escalader) en raison de son âpreté.

 

R. Laurence J.

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article