La gestion de rivière de Nosivolo reçoit le Prix Globe Award

Publié le par Alain GYRE

La gestion de rivière de Nosivolo reçoit le Prix Globe Award

mercredi 18 juillet 2012

Madagascar et son complexe de la rivière de Nosiolo ont obtenu le prix Globe Award zone humides pour cette année 2012. La remise de prix a eu lieu le 07 juillet dernier à Bucarest en Roumanie. La Grande île a obtenu ce prix au titre de la démonstration des meilleures pratiques en gestion des zones humides. Le prix est le reflet du travail à long terme entrepris par le Durrell Wildlife Conservation Trust en partenariat avec Conservation International et des groupes locaux depuis 2005 et a été reçu par l’écologiste Mamy Razafy Andrianarivelo représentant le gouvernement de Madagascar.

Ce prix reconnaît la gestion de l’habitat et de la faune, mais aussi des prestations plus larges sur un site de zone humide et les produits comme le poisson ainsi que la reconnaissance à la population locale pour son implication.

« Nosivolo est un fleuve extrêmement important pour la biodiversité à Madagascar. Les zones boisées sont le foyer de lémuriens en danger critique d’extinction comme le lémurien noir et blanc et une grande partie du lémurien bambou. La rivière a de l’eau claire comme du cristal et abrite 19 espèces de poissons indigènes de Madagascar, dont quatre ne se trouvent que dans cette rivière en particulier. La rivière est menacée notamment en raison de mines d’or, à la surpêche et de la sédimentation d’érosion » a déclaré Richard Lewis, directeur de Programme de Durrell Madagascar avant de souligner que « Durell Madagascar est reconnaissant envers la communauté locale qui a adopté le projet et a pris l’initiative de mener des interventions pour protéger la rivière et ses ressources. Cela est devenu un partenariat très efficace ».

En tant que zone humide, la rivière et son bassin versant englobent 357.000 hectares et disposent de deux systèmes de rivières, marécages et des restes de forêts tropicales. Lors des sept dernières années, Durrell, Conservation International et des partenaires locaux ont travaillé pour protéger la zone humide pour sauver des espèces endémiques locales de l’extinction et préserver la rivière. Cela a impliqué l’amélioration de l’état de la rivière par l’amélioration de la qualité de vie des gens grâce à des soins de santé, l’éducation et les moyens de subsistance alternatifs. Le Nosivolo est également devenu le premier fleuve à Madagascar déclaré site protégé de Ramsar en 2010.

Les prix des terres humides Globe, qui sont à leur deuxième année, ont été développés pour mettre en évidence les habitats les plus vulnérables de la planète tout en donnant une voix aux petites organisations non gouvernementales travaillant sur la conservation.

Recueilli par Vonjy

Tribune.com

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article