La Mazana II: Le rêve d'une voiture « made in Madagascar »

Publié le par Alain GYRE

La Mazana II: Le rêve d'une voiture « made in Madagascar »      

 

Mercredi, 20 Août 2014

  Elle n'a pas de vitres électriques, pas d'airbag, pas de GPS. C'est pourtant le futur de l'industrie automobile à Madagascar. Le prototype de la Mazana II a été présenté ce mois-ci par la société Karenjy. La voiture est robuste et rustique, afin de s'adapter aux routes malgaches, mais elle disposera tout de même d'une transmission intégrale et sera équipée d'un moteur Peugeot de 112 chevaux.

Les ambitions restent modestes, au regard des standards internationaux. Luc Ronssin, le Français gérant de l'entreprise, vise 200 véhicules fabriqués tous les ans d'ici à 2017. Les moyens sont, il est vrai, limités. Pas de chaîne de montage automatisée, pas de robots: les voitures sont toutes fabriquées à la main par les 70 employés dans un atelier de montage.

 

Production confidentielle

 

Dans ce cadre, fabriquer 200 voitures représente un défi pour Karenjy. Fondée en 1984, l'entreprise a fabriqué une centaine de véhicules jusqu'à sa première fermeture en 1993. La production a repris en 2008, sous l'égide du Relais, une entreprise solidaire franco-malgache. Elle reste toutefois confidentielle, avec à peine une douzaine de véhicules fabriqués annuellement. La Mazana II permettra donc de changer d'échelle. Afin de proposer une petite alternative face aux véhicules japonais et chinois qui dominent le marché local.

 

(Le Figaro.fr)

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article