La pintade

Publié le par Alain GYRE

130 La Pintade

 

 

On raconte qu'une pintade (1) alla rendre visite à ses parents qui se trouvaient de l'autre côté de la forêt.

Lorsqu'elle arriva au milieu des bois, elle eut le vertige, tomba et se coupa les ailes. Elle se mit à pleurer :

« Avancer dit-elle, m'est impossible ; retourner sur mes pas, m'est impossible aussi, car je regretterais de n'avoir pas vu ma famille. »

 

Sur ce sujet, on a fait la chanson suivante qui se chante sans cesse :

 

Pintade qui entre en forêt,

Ne peut plus avancer,
Ni retourner, ses ailes sont brisées.
Elle s'arrête et regrette de ne pas
Voir ses parents.


(1)  En malgache ak'anga

 

 

Contes populaires malgaches

 

Recueillis, traduits et annotés par

 

Gabriel FERRAND

 

Editeur : E. Leroux (Paris) 1893

 

Commenter cet article