La pintade et le takatra

Publié le par Alain GYRE

131 LA PINTADE ET LE TAKATRA.

 

Un jour, la pintade et le takatra voulurent se teindre mutuellement les plumes en rouge avec l'écorce de nato (1).

 

Chacune désirait que l'opération commença par elle.

 

La discussion dura longtemps ; on décida enfin de commencer par la pintade.

 

Le takatra se mit à arranger les plumes de la pintade et leur donna non seulement une belle couleur, mais les disposa avec art.

 

Lorsque les plumes de la pintade furent teintes, il fallut que celle-ci en fit autant pour le takatra.

 

Elle ne donna aucune jolie forme aux plumes de ce dernier et se contenta de les réunir en une seule touffe de chaque côté de la tête (2).

 

Lorsque le takatra se regarda dans un miroir, il fut vexé, se mit à sangloter et dit :

 

« Oh, l'ingrate pintade ! On voit encore les taches de mon plumage. Qu'elle a mal répondu aux soins que j'ai pris pour teindre ses plumes. »

 



(1) L'écorce du nato (imbricaria madagascariensis) donne une teinture rouge. Le bois de l'arbre, très résistant, est souvent employé dans les constructions. Il passe pour se pourrir très difficilement.

 

(2) Allusion à une des façons dont les femmes malgaches arrangent leurs cheveux

 



Contes populaires malgaches

 

Recueillis, traduits et annotés par

 

Gabriel FERRAND

 

Editeur : E. Leroux (Paris) 1893

 

Commenter cet article