La vente de jus de fruits explose

Publié le par Alain GYRE

Mode de consommation: La vente de jus de fruits explose

     

 

Mercredi, 24 Octobre 2012

L’été arrive à grand pas. Et la chaleur entraîne une dépense d’énergie conséquente.

L’hydratation devrait être une priorité dans le quotidien de tous actuellement. Anjara profite de la hausse des températures pour s’adonner à la vente de jus de fruits. Naturels, tonifiants, vivifiants, la majorité des produits d’étal de cette petite commerçante est composée de fruits et légumes frais. « Avec cette chaleur, tout le monde opte pour les produits frais » affirme-t-elle. Et cela devient presque une habitude car d’après toujours Anjara, sa clientèle a triplé en quelques jours.

Le marché des boissons et des jus de fruits explose. A Ariary 200 le verre, son chiffre d’affaire journalier avoisine les Ariary 12 000. Un investissement qui paie bien. Avec des produits frais, les marchandises se vendent bien. Boire régulièrement doit être une priorité surtout pour les enfants et les personnes âgées. En cette période de forte chaleur, les jus de fruits constituent un apport minéral et vitaminique important. Rien que dans le fait de boire, l’on remplace les dépenses énergétiques faites par l’organisme. Bien plus encore, les fruits possèdent des propriétés exceptionnelles et ce ne seront pas les malgaches qui le réfuteront.

Anjara dispose de petites astuces pour mieux vendre ces produits. En verre ou en bouteille de 1,5l, personne ne rechigne devant un jus naturel glacé sous un soleil en zénith. Pour une bouteille, il faut compter Ariary 2 000. Diverses quantités sont disponibles selon les besoins de chacun et si l’on se réfère à la qualité et à la quantité des produits vendus, il n’y a nul besoin de prendre un verre ailleurs. De tous les goûts et pour toutes les bourses, les jus de fruits préparés par notre experte concurrence largement ceux mis en boîte, en bouteille.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article