Lac Ihotry: Pêche interdite

Publié le par Alain GYRE

Lac Ihotry: Pêche interdite

     

 

Samedi, 02 Février 2013

1-lac-ihotry.png

Jusqu'à la fin du mois de Janvier 2014, toute pêche sur le lac Ihotry Morombe est interdite.

Le Lac Ihotry, le troisième plus grand lac de Madagascar est entouré de plusieurs autres petits lacs. Plusieurs autres petits lacs permanents et marais temporaires se rencontrent à sa périphérie (Lacs Kiliolio, Saronanala, Andranolava).

Sa superficie subit une importante variation suivant les saisons, d'une surface maximale avoisinant les 11 200 ha en saison de fortes pluies, et à 960 ha lors des années de sécheresse. Sa profondeur est assez faible , de 3,8 m maximun et son eau est saumâtre. Il constitue un site important pour les oiseaux d'eau dont le Jacana de Madagascar. Ce lac peut accueillir de quelques centaines à des milliers de flamants.

Le lac se situe à l'intérieur de la plaine côtière Masikoro , à 100 km au Nord de Tuléar et à 40 km au Sud de Morombe.

La température moyenne annuelle est de 24 ° C et la moyenne des précipitations annuelles est de 450 mm avec des variations importantes d'une année sur l'autre.

Le lac Ihotry est un véritable sanctuaire pour l'avifaune aquatique. Lors des années de sécheresse, il constitue un refuge pour l'ensemble des oiseaux aquatiques de la région comprise entre Morombe et Tuléar. Des rassemblements de 15 000 flamants roses au mois d'août très peuvent avoir lieu.

De plus, on peut mentionner l'existence de deux espèces forestières recensées rares.

NIR

Zones humides : la gestion de l'eau en dépend

2013 est l'année internationale de la coopération dans le domaine de l'eau . Le thème de la journée mondiale des zones humides y est associé. Depuis 1997, des organismes gouvernementaux, des organisations non gouvernementales et des groupes de citoyens à tous les niveaux de la société profitent de l'occasion pour lancer des actions de sensibilisation du public aux valeurs et aux avantages des zones humides en général, et de la Convention de Ramsar en particulier. C'est pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, au bord de la mer Caspienne. Le thème cette année est " Les zones humides et la gestion de l'eau ". Un thème qui met en valeur l 'interdépendance entre l'eau et les zones humides. Le rôle crucial que jouent les zones humides dans la gestion des eaux. L'utilisation rationnelle de nos zones humides est un élément essentiel de l'exercice de la gestion durable de l'eau

Elles jouent un rôle essentiel dans l'approvisionnement en eau de nos sociétés et dans la lutte contre les inondations en participant activement au stockage, à l'épuration et la protection physique de nos rivages.

L'eau et les zones humides sont interdépendantes. Les zones humides protègent l'eau et jouent un rôle majeur dans une gestion durable de l'eau. Cette dernière qui est actuellement au centre de discussions de tous les pays qui se soucient du bien-être de sa population.

L'Alimentation en Eau Potable de la population est consommatrice nette d'eau, cependant, on peut constater encore qu'une assez grande part de la population n'en bénéficie pas.

A Madagascar, la consommation moyenne d'eau est estimée à 77,3L/jr/hab desservie par la Jirama.

Le manque d'accès à l'eau et à l'assainissement est la première cause de mortalité infantile.

NIR

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article