Lalatiana revient en force

Publié le par Alain GYRE

Lalatiana revient en force

Lalatiana, au mieux de sa forme, a offert un show exceptionnel à son public au CCESCA hier après-midi.

 

03.03.2014

 LALATIANA-8.jpg

Un retour au pays revigorant pour Lalatiana. Chaleureuses retrouvailles avec les musiciens mais aussi avec le public.

 

Ambiance conviviale au CCESCA Antanimena hier après-midi. Le concert-surprise de mi’Ritsoka production a bel et bien plu au public qui a massivement répondu à l’appel. Sur scène, Lalatiana, sobrement habillée d’un pantalon noir et d’une tunique marron, s’est entourée de ses vieux compagnons de route, les frères Rasolomahatratra ou Solomiral, et les deux clavieristes les plus sollicités de leur génération, Solofo et Rivo. En bonus, les belles voix de Ana Quatuor et la fraîcheur insufflée par le percussionniste Miaro Tanjona et le saxophoniste Anjaniony.

Entre deux titres, Hajazz change de guitare; elle en profite pour introduire la conversation avec le public. On découvre une facette de l’artiste, un personnage taquin avec un humour particulier. Et son malgache authentique force l’admiration. Musicalement parlant, le concert de Lalatiana était un vrai régal. Pourtant, elle est arrivée de France le 23 février. En une semaine, le travail accompli est fort satisfaisant si l’on en croit au tonnerre d’applaudissements qui a accueilli chaque prestation.

Tout transpire la complicité et le plaisir de jouer ensemble. La cohésion est parfaite avec des musiciens qui se connaissent et qui vont sans hésitation dans les directions insufflées par l’artiste.

Fusion de talents

Dans une musique mâtinée de groove et d’harmonies tout en finesse, elle embarque tout le monde dans cette belle confluence de styles où le jazz n’est jamais loin. Parfois, le voyage se termine dans de superbes séquences d’improvisation.

Tour à tour, le saxophone de Anjaniony laisse résonner la richesse illimitée de sa palette sonore. Un tonnerre d’applaudissement accueille son passage. Le dialogue qui s’engage entre les deux clavieristes, Solofo et Rivo, crée une ambiance mélodique raffinée. La guitare lancinante de Hajazz et la rythmique basse/batterie entêtante de ses frères Fanaiky et Mendrika, le crépitement des percussions de Miaro Tanjona, chaleureusement accueilli aussi, et les voix ondoyantes du quatuor Ana offrent à la musique de Lalatiana des couleurs harmoniques recherchées.

Nostalgie au rendez-vous avec les retrouvailles entre Lalatiana et les frères Rasolomahatratra, Hajazz à la guitare, Fanaiky à la basse et Mendrika à la batterie. Ils l’ont accompagnée dans les années 80. Mais le concert a aussi révélé cette fusion de talents cosmopolites. Mélanges d’expériences, d’impressions et de différentes visions, dans une musique résolument intense et envoûtante. Lalatiana sera à l’Hôtel Carlton Anosy le 8 mars à partir de 20 heures.

Domoina Ratsara

L'Express de Madagascar

Publié dans Musique

Commenter cet article