"Lambe" - Jean-Joseph Rabearivelo

Publié le par Alain GYRE

Lambe

 

Peu  d’arbres fleurissent sans feuillage

peu de fleurs éclosent sans parfum

et peu de fruits mûrissent sans pulpe---

tu es le feuillage ,tu es le parfum, 

tu es la pulpe du vieil arbre

qu’est ma race ,ô lambe       

 

Ton nom rime bien avec jambe

dans cette langue  que j’ai choisie

pour préserver mon nom de l’oubli,

dans cette langue qui parle à l’âme

alors  que la nôtre murmure au cœur

 

Ton nom rime bien avec jambes

avec les jambes que couvre ta finesse

transparente

mais toi ,tu rimes bien avec plusieurs autres choses

dans ma pensée

 

Ton apparition rime avec les rochers

en  Imerina

quand il ya fête et que la foule va sur les terrasses ;

avec les bandes d’aigrettes pacifiques

qui  viennent se poser sur les forêts de joncs

dès que chavire le soleil.

Amin’ny tanimena ijoroan ‘ny bararata

 

Avec la terre rouge qui nourrit les bambous ;

avec les huttes qui bordent les futaies-

quelles ruches pleines de femmes-enfants ?

quelles femmes-enfants enduites de graisses végétales ?

avec le sable étincelant

et les sources que cèlent les ronces,

et toutes les beautés inconnues de l’ile australe

que tu animes enroulé  sur les épaules des miens,

ô lambe que j’ai délaissé

mais qui m’envelopperas à la fin,

dans le silence de la terre

            d’où jaillira l’élan des herbes.

 

 Presque-Songes, p.71-72

 

LAMBA

 

Vitsy ny hazo mamony tsy misy ravina

vitsy ny vony foy tsy misy hanitra,

ary vitsy ny voa masaka tsy misy nofo

hianao no ravina, hianao no hanitra,

hianao no nofon’ny hazo tranain’

ny fokoko, ry lamba

 

Mirima tsara amin’ny ranjo ny anaranao

Amin’ilay tany nofinidiko

hiaro ny anarako amin’ny fanadinoana

amin’ilay fiteny  miresaka amin’ny fanahy

raha mipololotra amin’ny fo ny antsika

 

Mirima tsara amin’ny ranjo ny anaranao-

Amin’ny ranjo saronan’ny hanifinao

tantera-pahazavana ;

nefa mirima tsara amin-javatra maro hafa koa hianao

ao an’eritreritro

 

Mirima amin’ny vatolampy ny fahitana anao, eto lmerina,

raha misy lanonana ka mankeny an-kianja ny vahoaka ;

arnin’ny andiam-boropotsy marobe

mandeha mipetraka any amin’ny alan-jozoro

raha vao rendrika ny masoandro

 

amin’ny tranotomboka eny amoron’ny ala avo-

tohatra inona, feno zazavavy ?

Zazavavy inona mihoso-menakazo ?-

amin’ny fasika manjopiaka,

sy ny loharano afenin’ny hery

ary ny hasoa tsy fantatra rehetra eto amin’ny Nosy atsimo

izay velominao raha misampina eny an-tsoroky ny havako hianao,

ry lamba efa navelako

nefa hamono ahy amin’ny farany

ao anaty fanginan’ny tany

hifantsitsiran’ny ezakin’ny ahitra.

 

Saiky-Nofy, p.165-166

 

Jean-Joseph RABEARIVELO

Six Poètes Malgaches

Textes malgaches choisis par

François-Xavier RAZAFIMAHATRATRA

 

 

Commenter cet article