Conte: Le Crocodile et le Sanglier

Publié le par Alain GYRE

Conte: Le Crocodile et le Sanglier

41 Le Crocodile et le Sanglier.

 

            Ils se rencontrèrent par hasard, et par hasard ils se parlèrent en amis.

-          Bonjour, caïman, lança le sanglier.

-          Bonjour, sanglier, répondit le caïman (1).

« Les deux géants se rencontrent, se dirent les petits oiseaux, allons-nous-en plus loin ». « les deux géants se saluent, se dirent les caméléons, la paix est donc conclue, approchons maintenant sans crainte ».

Bonjour, caïman, salua encore une fois le sanglier. Le saurien cligna de l’œil, puis il dit : « Mon ami, avec ta tête si basse, peux-tu vraiment tuer tes voisins ? Les vois-tu bien ? – Moi ? répondit le sanglier, je baisse la tête, car je pense toujours. J’ai l’air de fermer les yeux, car j’épie chaque chose. Mais toi qui rampe tout le temps, que penses-tu vraiment faire ? _ qui n’a pas rampé dans sa vie ? répondit le caïman. Le plus grand capitaine est celui qui sait ramper le plus. Il faut toujours craindre celui qui rampe.

Et pendant que les deux amis vantaient leurs exploits respectifs, le caïman s’approcha doucement, en rampant, tandis que le sanglier, tout en paraissant ne rien voir, épiait d’un œil malin. Le caïman sauta tout d’un coup et brisa les reins du sanglier ; le sanglier fut si rapide à envoyer ses défenses qu’il fit sauter les intestins du caïman.

Les deux géants (2) moururent en même temps.

Voilà ce qui arriva, et voilà ce qui devait arriver, chantèrent les oiseaux. Fuyons, leurs cadavres feront encore du mal, clama le caméléon apeuré.

Moi aussi j’ai peur en pensant à ce conte.

 

 

 

(1)   Crocodile et caïman : Le Larousse définit ainsi le caïman : « Crocodile à museau large d’Amérique centrale et méridionale ». A Madagascar nous avons des crocodiles.

(2)   Les deux Géants : Les Tsimihety croient que les crocodiles et les sangliers sont les êtres les plus puissants du monde. Cela se comprend parfaitement, car à Madagascar nous n’avons ni lions, ni éléphants, ni panthères. D’autre part, les requins ne sont connus que par les habitants qui sont au bord de la mer. Quant aux « tsingala » et aux « foko », ils sont trop petits pour être pris en considération. Il en est de même du « fanivilona »et  du « halavato ». Le « varatra »ou foudre est un être d’essence spéciale, mal définie, se rapprochant beaucoup plus de la divinité.

 

 

Contes et légendes de Madagascar

RABEARISON

Administrateur Civil

           

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article