Le "mpankajabenitany" très menacé

Publié le par Alain GYRE

Le « mpankajabenitany » très menacé

     

 

Vendredi, 11 Janvier 2013

1 baudouinia1  1-mpan.jpg

Les 4 espèces de « mpanjakabenitany » dont 3 appartenant au genre Baudouinia et le 4ème au Dalbergia sont toutes endémiques de Madagascar selon la base de données du Missouri botanical garden( MBG).

Mais ces essences sont à distribution très restreinte sauf le Baudouinia fluggeiformis. Quant à Baudouinia louvelii, il est visible sur la littorale est, alors que Baudouinia rouxevillei et Dalbergia xerophila ne sont connues que dans la région Atsimo-Andrefana. Le MBG souligne qu’actuellement, les espèces de « mpanjakabenitany » sont menacées par la surexploitation et la destruction de leur habitat. Dalbergia xerophila est même classé parmi les espèces en danger critique. Des mesures de conservation s’avèrent nécessaires pour préserver ce patrimoine. Cette essence est à usages multiples, alors que certaines sont classées par l’homme comme plantes alimentaires, médicinales, utilisées dans l’artisanat et la construction… Le « mpanjakabenitany » produit un bois dur particulièrement recherché. Les gens qui vivent à proximité des forêts où il se trouve, l’utilisent dans la construction en tant que poutres, clôture... Après écorçage et lavage, son tronc a un aspect particulier qui intéresse les sculpteurs. Ces derniers l’utilisent dans la fabrication d’abat-jour, de cannes ou tout simplement en tant que simples objets de décoration. C’est aussi une plante médicinale pour traiter la laryngite et la bronchite.

Sa particularité réside aussi dans les croyances que beaucoup de gens y mettent. En effet, le bois de « mpanjabenitany » est considéré comme ayant une étrange force pouvant protéger le foyer contre les mauvais esprits et apporter la bonne fortune. Le « mpanjakabenitany » est un arbuste ou un arbre pouvant atteindre 15 à 20 m de haut. Il est reconnaissable par ses troncs parfois profondément sillonnés ou cannelés et ses grandes fleurs de couleurs jaune vif. La plante pousse sur du sol sableux, dans les alluvions, dans les zones calcaires, dans les vallées fluviales et les sols entourant le calcaire. Elle niche aussi bien dans les forêts littorales et les forêts humides sempervirentes ainsi que dans les forêts sèches décidues et les fourrés subarides.

Recueillis par Fanjanarivo

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article