Le Nerone renouvelle sa carte et son cadre

Publié le par Alain GYRE

Le Nerone renouvelle sa carte et son cadre

(07-02-2014)

Ce restaurant sis à Ambatonakanga ambitionne de redevenir le meilleur restaurant italien dans tout Madagascar

020720141022nerone-245x162.jpg

Au bar du restaurant Nerone

© Photo fournie

Le Nerone est présent dans la Capitale depuis 1999.

Après avoir quitté le Nerone en 2011 pour une pause de 2 ans auprès d’un groupe spécialisé dans l’Hôtellerie et la restauration, Mr Fabrizio a décidé de reprendre le restaurant pour mettre ses nouvelles expériences et son savoir faire, au service de son tout premier amour et de se faire un nouveau défi.

Avec ce vent de changement, le restaurant a été rénové il y a 6 mois de cela pour offrir à ses clients un nouveau cadre. Céline Comin et Davide se sont chargés de la décoration.

Le « nouveau Nerone » est lancé officiellement ce mois de février. Le concept reste le même : créer une ambiance 100% italienne, tant les plats que le contenu de la carte en italien, la musique de fond, la manière d’accueillir.

 020720141023nerone1-186x245.jpg

Le Chef Njiva Rakotovao

© TGN

Une nouvelle carte tous les 20 jours

 

Le restaurant tient à ce que ses clients redécouvrent constamment la cuisine italienne. Le chef Njiva Rakotovao varie et diversifie ses plats pour les surprendre. Ce qui permet aussi à l’équipe d’innover et de ne pas tomber dans la routine de cuisiner des plats classiques et que tout le monde propose.

Le Nerone a l’avantage d’avoir une cuisine ouverte à tous. Les végétariens y trouveront leur bonheur avec toute une déclinaison de plats de pâtes.

Pouvant accueillir 70 couverts, le Nerone adopte une formule propre à l’âme Méditerranéenne : faire simple, bon et efficace. Pour parfaire sa connaissance et maitriser la bonne cuisine italienne, le Chef Njiva suivra d’ici le mois prochain une formation.

 

Pour la Saint Valentin, le restaurant organise une soirée spéciale avec un menu passionné et une bonne ambiance amoureuse au rythme de la voix de la chanteuse Lalanto.

 

© TGN

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article