Le silence Max Randriantefy

Publié le par Alain GYRE

Le  silence Max Randriantefy

 

 

 

Lundi, 10 Mars 2014 09:41 

Le silence est un concept qui se perd dans la vie active de nos jours. Tantôt apaisant, tantôt angoissant ou autres encore, souvent il est une retrouvaille avec nous-mêmes et nous permet de nous resituer dans la vie. Effectivement il peut être appréhendé sous bon nombre de facettes qui sont toutes valables les unes autant que les autres…

 

 

 

Le  silence

 

Dans le silence où bruissent nos âmes torturées

 

Se plait à siéger l’angoisse qui nous étreint.

 

Et ce chemin de croix ne cesse d’inquiéter

 

Les plaies bien cachées tout au fond de chacun.

 

 

 

Le transport du silence par la peur séculaire

 

Atterre souvent les humains que nous sommes

 

Et la pomme qui tombe, tonne et assomme,

 

L’homme angoissé par les bruits  de l’enfer.

 

 

 

Car dans l’épaisse brume où se cachent nos émois

 

L’effroi du silence les faisait rejaillir

 

Et pire encore nous partons dans nos délires

 

Sur l’empire obscur de nos âmes d’hors la loi.

 

 

 

 

 

Alors il nous faut absolument combler

 

Et boucher par des mots ce vide du silence.

 

L’absence du son, ce triste compagnon muet

 

Est une agression pire que l’impertinence 

 

 

 

 

 

Les libres penseurs dans leurs génies créatifs

 

Sur l’esquif radeau où surnagent leurs pensées

 

Réclamaient la présence d’une sérénité

 

Habitée du silence, leur fils adoptif. 

 

 

 

Chez certaines âmes baignant dans la quiétude,

 

En prélude d’un repos, le silence est d’or.

 

Le port de leur voyage est atteint  dès lors

 

Que leurs corps voguent dans la plénitude.

 

 

 

La force tranquille du silence dans les joutes

 

Dégoutent les gens fins prêts au combat verbal

 

L’étal des verves en présence devient banal

 

Et pâle de saveur d’un duel en déroute.

 

 

 

Max Randriantefy

 

Publié dans Poèmes malgaches

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article