Les litchis de Fort-Dauphin bientôt sur le marché d'Antananarivo

Publié le par Alain GYRE

 

Fruits: les litchis de Fort-Dauphin bientôt sur le marché d'Antananarivo
(08-11-2012) - La période des fins d'année approche, tout comme les fruits de saison qui vont égayer les tables des malgaches que de étrangers. On parle ici des litchis.

letchis1.jpg
Des grappes de litchis
© TGN

D'après les informations auprès de la direction régionale du commerce, la cueillette des litchis débutera ce samedi pour Tolagnaro et se terminera le 15 novembre. Un seul opérateur est pour le moment intéressé par l'exportation de ces fruits de couleurs rouges, pulpeuses et juteux de cette partie Sud-Est de la Grande Ile.
« Au début, on va exporter une petite quantité des litchis bio sans produits de conservation qui vont arriver sur l’étal des magasins français », selon l’opérateur, joint par téléphone. « La suite des exportations dépend de l’appréciation des consommateurs français et les commandes des grands magasins français » , a-t-il ajouté avec confiance. D’ailleurs, cet opérateur va mettre en place avec les paysans de la région un « label » pour les litchis fort-dauphinois.
L’exportation se fera par avion mais non par bateau.
« Théoriquement, le bateau partira de Tolagnaro le 22 novembre et avec des transbordements, soit à Maurice, soit en Afrique du Sud, la cargaison n’arrivera pas avant le 24 décembre à bon port. C’est pourquoi nous avons choisi la voie aérienne ».

Mais pour donner un avant-goût aux tananariviens de la qualité des litchis de Fort-Dauphin, à notre interlocuteur d’ajouter que des échantillons seront envoyés cette semaine dans la capitale et vendus auprès d’une chaîne de grande distribution. Rappelons que la production annuelle de Fort-Dauphin en litchis est estimée à 500 tonnes au maximum.

Après Fort-Dauphin, la période de cueillette des litchis débutera le 17 novembre prochain pour l’Est. 16.000 à 17.000 tonnes de litchis sont prévues pour l’exportation cette année.

Solofo Andrianjakarivelo

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article