Les ruches secrètes sont alignées

Publié le par Alain GYRE

Milahatra ny tohotantely miafina

eny akaikin’ny vahin-danitra,

miaraka amin’ny ankany mazava.

 

Mitsentsefa avy any, ry tantelin’ny eritreritro,

ry tantely mielatra feo

eo amin’ny habakabaka mitoho-panginana ;

mivesara savo-madity

manitra johary aman-drivotra :

hotsentsenantsika amin’izany ny triatra rehetra

mampitohy amin’ny tabataban’ny fiainana.

 

Mivesara koa vovo-boninkazon-kintana

ho an’ny tanin’ ahitry ny tany ;

ary rahampitso, rahefa miala londo eo

ny raozy dian’ny tononkirako,

dia hanana voany avy eny an-danitra

sy famafin-kintana isika.

 

 

Les ruches secrètes sont alignées

près des lianes du ciel,

parmi des nids lumineux.

 

Butinez-y, abeilles de mes pensées,

petites abeilles ailées de son

dans la nue enceinte de silence ;

chargez-vous de propolis

parfumée d’astres et de vent :

nous en calfeutrerons toute fente

communiquant au tumulte de la vie.

 

Chargez-vous aussi de pollen stellaire

pour les prairies de la terre ;

et demain, lorsque s’y noueront

les roses sauvages de mes poèmes,

nous aurons des cynorrhodons aériens

et des semences sidérales.

 

Jean-Joseph Rabearivelo

Traduit de La Nuit

Nadika tamin’Ny Alina

Editions Tsipika

Publié dans Poèmes malgaches

Commenter cet article