2012-08-20 Le riz sur le plan culinaire

Publié le par Alain GYRE

Les sillons du passé : Le riz sur le plan culinaire

     

 

Lundi, 20 Août 2012

Des savants ethnographes ont décelé dans le peuplement à Madagascar des origines diverses : sud-asiatique, européenne, africaine et arabe, et même un élément créole des Mascareignes. Comme la population, la cuisine locale est composite.

Si l’apport culinaire négro-africain, écrit Grandidier, se réduit à presque rien, la préparation du manioc et de ses feuilles : l’apport asiatique est fondamental. La technique du riz importée par les Indonésiens se traduit sur le plan culinaire par des préparations conformes à celles de leur pays d’origine. En tant qu’aliment de base, le riz est en général cuit à l’eau (le riz « sosoa » est le petit déjeuner habituel, l’eau de la cuisson est absorbée.). Les mots malgaches «vary maina» et « ampango » désignent ce qu’il est convenu d’appeler « le riz créole », selon toujours Grandidier qui remarque que le «vary lava» est la souche des riz de Caroline. C’est encore avec le riz que l’on prépare la boisson traditionnel le qui accompagne le repas du nom de «ranon’ampango».

Z.R

Midi Madagasikara

Publié dans Les sillons du passé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article