2012-08-23 Le souvenir des martyrs

Publié le par Alain GYRE

Les sillons du passé : Le souvenir des martyrs

     

 

Jeudi, 23 Août 2012

Les montagnes alentours et la colline d’Antananarivo la capitale ont été il y a cent trente ans autant de monts de martyrs. La parodie du «Montmartre parisien» écrit par un auteur anonyme résume ce qui s’était passé à cette époque. « A Faravohitra, le bûcher est allumé, à Ambohipotsy on massacre à coups de sagaie, à Fiadanana on lapide, à Ampamarinana on précipite les suppliciés ». Ce fut sur la colline de Faravohitra que le 28 Mars 1849 furent brûlés vifs les chrétiens Andriatsilavo, Ramitraho, Andriampaniry et Ramanandalana. Les persécutions de la reine Ranavalona 1re n’ont pris fin qu’en 1861. Pendant tout son règne, elle a essayé par tous les moyens d’éliminer les gens qui ont embrassé la foi chrétienne et abandonné le culte païen, les idoles et les fétiches. Mais elle n’a pas gagné son combat car après sa mort, de plus en plus de personnes se sont converties au christianisme.

Z.R

Midi Madagasikara

Publié dans Les sillons du passé

Commenter cet article