2012-09-07 Un seul toit épargné par le feu

Publié le par Alain GYRE

Les sillons du passé : Un seul toit épargné par le feu

     

 

Vendredi, 07 Septembre 2012

Beaucoup de gens s’interrogent sur l’origine du mot «Tsiazotafo» appellation donnée à un vieux quartier de la capitale. «Tsiazotafo» peut se traduire littéralement par «au toit épargné». La légende rapporte que juste après la construction de ce quartier, un violent incendie l’avait complètement détruit à l’exception de la case habitée par un sorcier célèbre dont le toit quoiqu’en paille, serait resté intact.

D’où le nom de «Tsiazotafo». On raconte que c’est le même incendie qui aurait aussi ravagé à cette époque Ambondrona. Sidérés par l’ampleur du feu, les passants qui fuyaient lançaient «May Ambondrona» (Ambondrona brûle). Et le lendemain, lorsqu’il ne resta plus des autres côtés du versant que des ruines fumantes et un seul «toit épargné» par le feu, les gens ont fini par appeler le quartier Tsiazotafo.

Z.R

Midi Madagasikara

Publié dans Les sillons du passé

Commenter cet article