"Lire" - Jean-Joseph Rabearivelo

Publié le par Alain GYRE

Lire

 

Ne faites pas de bruit, ne parlez pas :

      vont explorer une forêt les yeux, le cœur,

      l’esprit, les songes…

 

Forêt secrète bien que palpable :

      forêt.

 

Forêt bruissant de silence.

      Forêt où s’est évadé, l’oiseau à prendre au piège,

      l’oiseau à prendre au piège qu’on fera chanter

ou qu’on fera pleurer.

 

A qui l’on fera chanter, à qui l’on fra pleurer

      le lieu de son éclosion.

 

Forêt. Oiseau.

      Forêt secrète, oiseau caché

      dans vos mains.

 

Presque-songes, p. 28

 

Mamaky teny

 

Aza migadona, aza miteny :

Hamaky ala ny maso, ny fo,

ny saina, ny nofy…

 

Ala miafina, na azo tsapaina ;

Ala.

 

Ala miraom-panginana

ala nandosiran’ny voron-kofinandrika,

ny voron-kofinandrika hasaina mihira

na hasai-mitomany –

hasaina mihira, hasai-mitomany

ny toera-nahafoizany.

 

Ala. Vorona.

Ala miafina, voro-miery

ao anaty tànanao.

 

Saiky-Nofy, p.128

 

Jean-Joseph RABEARIVELO

Six Poètes Malgaches

Textes malgaches choisis par

François-Xavier RAZAFIMAHATRATRA

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article