Litchi de Tolagnaro: l'exportation par bateau compromise

Publié le par Alain GYRE

Litchi de Tolagnaro : L’exportation par bateau compromise

Le litchi est l’un des principaux produits d’exportation de Madagascar, et celui de Tolagnaro est connu pour son goût

Il est incertain que l’exportation de litchi par voie maritime à partir de Tolagnaro se réalise. Le projet attend encore la confirmation de l’armateur.

Un beau projet qui risque de capoter. La première exportation de litchi par la mer à partir de Tolagnaro pourrait ne pas se concrétiser, cette année. L’opérateur a annoncé que sa réalisation dépend de l’existence d’un bateau qui va transporter les produits jusqu’en Europe. Les discussions avec les armateurs qui desservent le port d’Ehoala sont en cours et la réponse devra être connue d’ici une semaine, ou dans une dizaine de jours.
« Je ne dispose, pour l’instant, d’aucune information précise compte tenu de ce paramètre. S’il n’y a pas de bateau, ce projet ne pourra pas se faire », déclare l’opérateur.
Le projet d’exportation de litchi à partir de Tolagnaro a été considéré comme « une révolution » pour cette filière. La production de ce fruit dans cette région de l’Anosy dispose de nombreux avantages qui permettraient à Madagascar de devancer ses concurrents sur le marché de l’exportation. D’abord, le climat chaud et humide qui favorise la croissance et la maturité des fruits. De ce fait, le litchi de Tolagnaro est de meilleure qualité par rapport aux autres zones de production du pays, aussi bien en termes de calibre que de goût. Par ailleurs, il arrive à maturité très tôt, deux voire trois semaines, avant le reste du pays.
Plan B
« Le litchi de Tolagnaro pourra arriver sur le marché européen avant les concurrents. Ce qui constituerait un atout majeur pour Madagascar, notamment par rapport au prix », explique un technicien de la filière.
Si l’envoi par bateau ne peut se faire, cette année, il reste celui par avion pour exporter en primeur le produit. Ce créneau a été exploité par des opérateurs de cette région, depuis quelques années. D’après notre interlocuteur, toute la production de litchi de la région Anosy est estimée à près de 1 000 tonnes. Les exportations par avion devraient avoisiner une centaine de tonnes. « Les pourparlers avec Air Madagascar sont déjà finalisés. Au moins, c’est certain que l’envoi par avion pourra se faire », révèle l’opérateur.
Concernant la campagne de litchi dans la région de Toamasina, le climat semble être favorable, cette année. Les prévisions estiment que l’ouverture de la récolte pourrait être avancée d’une dizaine de jours, c'est-à-dire, vers la deuxième semaine du mois de novembre. La pluviométrie assez importante explique cette amélioration, après presque cinq années de campagne tardive à cause de la sécheresse. En 2006, par exemple, elle n’a pu débuter que le 4 décembre.

Mahefa Rakotomalala

Jeudi 04 octobre 2012

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

meranthe.s 05/10/2012 12:26

si vous aimez les litchis, révoltez vous!!!!

meranthe.c 05/10/2012 08:22

espérons qu'il trouve un bateau assez vite sinon on mange quoi cet hiver? et puis c'est tellement bon les litchi !!!