Profil

  • Alain GYRE
  • Agir avec Madagascar
  • .MADAGASCAR
  • Ecole Normale d'ARRAS 1964 - 1968 Coopération, conseiller pédagogique itinérant de français, Mananjary MADAGASCAR 1969 - 1971 Depuis 2009, Principal de collège à la retraite Président de "Agir avec Madagascar"

Présentation

  • : Agir avec Madagascar
  • : Blog dédié à Madagascar: contes,poèmes, hain-teny, proverbes, coutumes, légendes, jeux traditionnels, histoire, géographie recettes de cuisine de beaux livres des albums photos
  • : 10/10/2011
  • Partager ce blog
  • Contact

Recherche

Partir à Madagascar

Vendredi 12 octobre 2012 5 12 /10 /Oct /2012 22:16

Littérature : Ony Soa Ratsifandrihamanana triomphe avec « Cher Peter »

Le patronyme de Ony Soa Ratsifandrihamanana promet un avenir brillant en littérature où elle commence à imposer son prénom

ony-soa.jpg 

Une jeune malgache se fait un nom dans le milieu littéraire francophone. La rêveuse et talentueuse Ony Soa.

Ony Soa Ratsifandri-hamanana, une jeune malgache de 19 ans vient de remporter le 28e prix Jeune Ecrivain de langue française, section francophone, avec sa nouvelle intitulée «Cher Peter». Passionnée de littérature depuis sa tendre enfance, cette écrivain en herbe a trouvé le chemin pour se faire éditer. Elle a participé pour la première fois à ce concours en proposant deux manuscrits, un récit fantastique intitulé «57» et «Cher Peter».
Dans «Cher Peter», Ony a choisi de revenir sur un thème qui lui est cher, la famille. Sans aller plus loin dans des détails, obligation de réserve oblige, l'œuvre ne lui appartenant pratiquement plus, elle évoque le lyrisme à la première personne pour définir le registre. Dans cette nouvelle de huit pages, le personnage raconte son histoire avec un « je ».
« Je ne m'y attendais pas vraiment. Ce prix est pour moi un rêve qui se réalise, mais aussi une porte qui s'ouvre », exprime la jeune écrivaine de 19 ans, émue.
Ony Ratsifandrihamanana a été révélée dans l'un de ces ateliers d'écriture organisés par l'écrivain Michèle Rakotoson, en septembre 2011. Quand elle a lu l'histoire de Dick, le boss tétraplégique, l'assistance s'émerveille devant le scénario bien travaillé et la cohérence du personnage. Il est sûr qu’elle n'en est pas à ses débuts, car elle affirme avoir commencé à écrire ses histoires à l'âge de huit ans.
Imagination réelle
Grande dévoreuse de littérature imaginaire, elle vient de faire l'agréable découverte du japonais Haruki Murakami à travers son dernier livre 1Q84. Son livre coup de cœur s'intitule L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon, et elle affirme affectionner particulièrement les gothiques espagnols et les romans d'anticipation comme Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, ou encore Le meilleur des mondes d'Aldous Huxley.
En quête d'évasion et d'aventures, cette jeune auteure écrit pour pouvoir raconter des histoires aux autres. «L'écriture comme la lecture se fait au feeling», a-t-elle avoué. Si elle s'investit plus dans le roman, un genre lui permettant de « travailler son personnage et développer un univers plus large », la nouvelle lui a aussi réservé une belle surprise.
Elle est attendue à Paris en mars 2013 pour la remise des Prix à Muret, mais aussi pour être présente au salon du livre. Une participation aux ateliers d'écriture de Muret n'est pas exclue.

Domoina Ratsara

Jeudi 11 octobre 2012

L’Express

Par Alain GYRE - Publié dans : Revue de presse - Communauté : Madagascar infos
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés