Ludger Andrianjaka: une rue à som nom

Publié le par Alain GYRE

Ludger Andrianjaka: Une rue à son nom

     

 

Lundi, 05 Novembre 2012

Vendredi dernier, les mélomanes ont rendu hommage à Ludger Andrianjaka, celui qui avait la voix basse de ténor, presque de baryton, à travers une messe de requiem qui s’est tenue à l’Ekar Faravohitra, proche de son domicile. La date du 2 novembre coïncidait exactement à la dixième année de sa mort.

Marié au cordon bleu, Mariette Andrianjaka, il a été le premier chanteur malgache à être admis au conservatoire de Paris. Ludger Andrianjaka s’est distingué par ses qualités d’artiste multiple (pianiste et chanteur lyrique), ainsi que par sa volonté à promouvoir le « Kalon’ny Fahiny ». Plusieurs de ses chansons ont été reprises par la génération actuelle telle « Hary elatra », « Nosy tanindrazako », « Vohitra manga »,... Bref, un genre d’artiste comme on n’en trouve plus actuellement.

Après la cérémonie religieuse, l’assistance s’est déplacée à deux pas de là, pour inaugurer la Rue Ludger Andrianjaka à Faravohitra. Une initiative louable qui devrait être poursuivie car un nombre de rues et de places malgaches portent encore des noms d’anciens colons et de missionnaires occidentaux alors que les personnages nationaux ayant marqué l’histoire du pays ne manquent pas.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mado 09/05/2018 08:37

Bonjour,
Quelqu'un saurait par hasard d'où venait l'illustre ténor maître Ludger Andrianjaka? Je m'intéresse à ses origines par pure curiosité mais également dans le cadre d'une étude de longe date que je mène sur la culture malgache

Alain GYRE 09/05/2018 13:38

Mariette Andrianjaka
11 rue Joël Rakotomalal
Antsakaviro
Antananarivo 101
261 20 22 216 02
Cagnotte :
« Madagascar : Une école pour Fara et Ikoto »

Aidez-nous!
Comment participer à la cagnotte ?
« Une école pour Fara et Ikoto »

Très simple, et sécurisé il suffit d’avoir une E-carte
(CB, VISA, Mastercard…)

Cliquez sur le lien (Ctrl+clic):
https://www.leetchi.com/c/une-ecole-pour-fara-et-ikoto

« Je participe »
vous pouvez participer à partir de 1 euro

vous êtes ensuite notifié de votre paiement

Alain GYRE 09/05/2018 08:55

Mariette Andrianjaka, un nom, une légende vivante, haute figure de la gastronomie malgache, elle tient une table d'hôte à Antananarivo. Cette chef chevronnée ... Mais elle compte également créer un musée en mémoire de son mari Ludger Andrianjaka et sa musique.
Si vous contactez Mariette Andrianjaka elle pourra certainement vous renseigner