Lutte antiacridienne : les premiers résultats

Publié le par Alain GYRE

Lutte antiacridienne : les premiers résultats       

Mardi, 29 Octobre 2013

Pour Madagascar, les actions de lutte antiacridienne proprement dite ont été précédées de prospection d’envergure sur le territoire national afin d’affronter les menaces présentées par l’invasion des criquets migrateurs.

 

Une semaine après le lancement officiel de la campagne acridienne qui a eu lieu à l’aéroport d’Ivato, le 20 Septembre dernier à l’occasion de la réception du premier hélicoptère, les actions de prospection aérienne ont débuté le 26 Septembre.

 

Face aux dangers représentés par l’invasion acridienne depuis ces quelques dernières années durant lesquelles ces fléaux naturels n’ont cessé de provoquer des dégâts à la production agricole, le Programme national d’urgence antiacridienne ou PNUA vient de procéder à la prospection des zones contaminées et menacées par ces fléaux.

 

Le début des premières missions de prospection aérienne a eu lieu de la période du 26 Septembre au 02 Octobre dans les zones suivantes : Antananarivo, Ankazobe, Fenoarivobe, Tsiroanomandidy, Morafenobe, Ankavandra-Plaine de Betsiriry Nord, Morondava, Manja, Mandabe, Tsitondroina, Ikalamavony, Kandreho : fleuve de Betsiboka, Sud Mahajanga, Besalampy, Belaka Bemoto… ; tandis que les missions de prospection terrestre du 05 au 08 Octobre 2013 ont ciblé les zones de : Antananarivo, Mananasy, Soavinandriana, Miandrarivo, Faratsiho, Vinaninony Nord et Sud, Antarazo, Ambano, Betafo, Antsirabe… .

 

Par la suite, des essaims en forme de corridor ont été identifiés le long de la rivière d’Ikopa, Mahazoarivo-Fiadanana du District d’Ankazobe, Ambohitromby de Fenoarivobe, la zone Ouest d’Andasibe du District de Kandreho jusqu’à leur montée vers la partie occidentale du District de Besalampy. A Belaka Bemoko, de la Commune rurale d’Ambolodia du District de Besalampy, un essaim de taille de 15,6 Kilomètres sur 6 Kilomètres en vol a été identifié, soit aux environs de 10.600Ha. Quant à Mananasy, un développement larvaire (de stade I et V) a été identifié et dont la densité des individus chez la population diffuse fluctue entre 5.000 et 10.000/Ha.

 

Par ailleurs, un traitement terrestre de larve de stade I et II sur 55Ha a été réalisé par l’équipe de la DRDR  Matsiatra Ambony le 16 Octobre. Ces informations sur la situation acridienne montrent la forte contamination des aires d’invasion du Centre Nord et Ouest : Besalampy, Ambatomainty, Morafenobe, Tsiroanomandidy et Fenoarivobe. L’arrivée des pluies dans ces zones favoriserait la maturation reproductive de ces populations acridiennes.

 

Sources : -SIC/DSEC -PCN/CEA PNUA

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article