Lutte antiacridienne: Seulement 15 millions de dollars collectés

Publié le par Alain GYRE

Lutte antiacridienne: Seulement 15 millions de dollars collectés       

Jeudi, 16 Mai 2013

L’invasion des criquets continue. Plusieurs régions en sont actuellement envahies et des milliers d’hectares de champs de cultures sont dévastés après leur passage. Pour information, un essaim peut dévorer jusqu’à 100.000 tonnes de plantes vertes en une journée.

            En vue donc de trouver la solution idoine, Rolland Ravatomanga a abordé le contexte lors du conseil du gouvernement d’avant-hier. Hier, il a précisé que depuis la crise de 2009, plusieurs bailleurs et partenaires ont cessé d’intervenir. Ce qui signifie que plusieurs activités endurent le même sort, faisant en sorte que des projets et des activités ont été perturbés voire suspendus faute de moyen.

 

« Il faut  près de 40 millions de dollars pour la campagne d’un programme de lutte antiacridienne, selon les études menées par le FAO. Un budget nécessaire pour éradiquer les criquets pour 2 ans et demi », a-t-on annoncé. A cet effet, le FAO a lancé des demandes d’appuis financiers pour mettre en œuvre cette activité et plusieurs organismes ont répondu favorablement. Ainsi, près de 15 millions de dollars sont actuellement collectés, venant de différents bailleurs. Mais le comble est que cette somme ne sera disponible qu’en septembre pour cause de procédures administratives à respecter. En attendant, précise-t-on, on a déployé d’autres dispositifs dont, entre autres, une coopération avec le Batak qui a mis à notre disposition un avion pour la propagation d’insecticides. Ainsi, l’appareil en question vole pendant 6 heures de temps dans des endroits enclavés. Une initiative louable certes, mais loin d’être suffisante pour éradiquer les criquets. Aussi, les ministères de l’Agriculture, des Finances et du Budget ainsi que la Primature sont toujours à la recherche d’éventuels financements…

 

R.V.

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article