Lutte contre la violence envers les femmes: Un programme inséré dans les universités

Publié le par Alain GYRE

Lutte contre la violence envers les femmes: Un programme inséré dans les universités       

Mercredi, 31 Juillet 2013

    65% des femmes malgaches sont victimes au moins d’un type de violence. Cette violence se présente sous diverses formes, dont la violence psychologique beaucoup plus que les violences sexuelles et physiques. Mais n’empêche que de nombreuses femmes se plaignent de la violence physique dont l’auteur de l’acte est leur mari. Sachant que la violence touche des femmes âgées entre 15 à 60 ans.  

    Selon l’Unicef , 60% des femmes pensent que la violence qu’elles subissent par leurs maris est normale. En d’autres termes, ce sont des gestes logiques, ou encore il revient parfaitement aux hommes de frapper ou de battre leur conjointe. En fait, cet acte est logique et tout à fait leur droit.

    Cependant, les organismes locaux et internationaux s’occupant des droits de l’Homme, notamment de ceux des femmes confirment que cet acte est une violence envers les femmes. A cet effet, il est interdit de pratiquer la violence envers les femmes que ce soit physique, psychologique ou sexuelle.

    Afin de faire connaître les droits de l’Homme et de lutter contre les violences basées sur le genre, un programme sur le droit de battre sa femme ou sa partenaire sera désormais inséré dans le programme des 6 universités de la Grande Ile.

    Notons que différentes campagnes ont été déjà menées afin de mettre à fin ce fléau, comme par exemple la campagne d’affiches contre les violences sur le genre. Ainsi, des centres d’écoute sont en place afin d’apporter d’aider et de soutenir les femmes victimes.

R.V.

La Gazette

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article