Mada 67. Exposition de Pascal Grimaud à l’IFM du 3 au 22 mars 2014

Publié le par Alain GYRE

 

Mada 67. Exposition de Pascal Grimaud à l’IFM du 3 au 22 mars 2014

(14-03-2014)

 Mada 67 est le dernier travail réalisé sur la Grande île par Pascal Grimaud, photographe basé à Marseille. Une nouvelle série qui s’ajoute à d’autres réalisées entre 1998 et 2009. Un habitué qui renouvelle à chaque fois son regard et le restitue avec justesse et douceur.

 

 

 1-Pascal.jpg

-

© Pascal Grimaud

Ses œuvres, éclectiques et empreintes de spontanéité et d’instinct, constituent un parcours personnel, celui d’un artiste témoin des instants, sans prétentions narrative ni descriptive. Un ensemble d’images personnel, attachant et précis, croisé avec d’autres photographies réalisées dans d’autres lieux, Vietnam, Mayotte et Slovaquie.

 

L’artiste fera la présentation de l’exposition le lundi 17 mars è 18h dans le Hall de l’IFM

 

Né en 1969, Pascal Grimaud s’est formé auprès du photographe Jean Bernard dont il a été l’assistant de 1992 à 1995. Il s’installe à Marseille et poursuit une activité de tireur noir et blanc.

 Il voyage successivement à Madagascar, aux Comores, en Haïti, Cuba, Venezuela, Roumanie et en Afrique de l’Ouest.

 

En 2001, obtient le prix Révélation du festival Terres d’images de Biarritz et la mention Portfolio Remarqué au Prix Kodak de la critique. Son travail a donné lieu à diverses expositions (Atelier De Visu, Château de Servières, Festival Chroniques Nomades…) et des publications dans la presse.

 En mars 2004, il a sorti un livre "Le bateau ivre, histoires en terre malgache" chez Images en Manœuvres Editions, suivi en janvier 2006 de « Filles de lune, de l’archipel des Comores à Marseille ».

 

Il a déjà présenté à l’IFM en 2008 une exposition, « L’île bleue », retraçant dix années de voyage dans l’Océan Indien, à la rencontre des laissés pour compte d’Antananarivo et de l’archipel des Comores.

 Et comme en 2008, il donnera à nouveau un atelier de formation destiné aux photographes malgaches du 17 au 19 mars (l’atelier est complet).

 

© TGN

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article