Madagascar : La première centrale thermo-électrique à biomasse

Publié le par Alain GYRE

 

Madagascar : La première centrale thermo-électrique à biomasse

 

 1-centrale.jpg 1-centrale1.jpg

(© P. Montagne/Cirad)

 

Depuis septembre 2012, les 20.000 habitants de la commune rurale d'Andaingo (centre-est de Madagascar), profitent d'une invention qui révolutionne quelque peu leur quotidien. En effet, grâce aux efforts du Cirad et de ses partenaires malgaches et brésiliens, une centrale thermo-électrique à biomasse alimente depuis septembre 2012 la localité.

 

Cette innovation, qui a été installée dans le cadre du projet Gestforcom (Gestion communale, gestion communautaire et développement local, soutenu par l’Union européenne), permet de produire de l’électricité au coût de 0,24 €/kWh, soit moitié moins qu’un groupe électrogène au gazole. Il fonctionne grâce au bois des plantations d’eucalyptus situées sur la commune et dans ses environs.

1-centrale2.jpg 1-centrale3.jpg

 

(© P. Montagne/Cirad)

 

 

L'installation comprend un foyer et une chaudière et fonctionne grâce à un mécanisme à vapeur. La vapeur obtenue permet de produire l'électricité et une partie de cette vapeur peut-être réutilisée à d'autres fins, notamment pour le séchage de planches de bois ou de fruits.

 

Cette installation est un modèle d'aménagement et d'exploitation rationnelle de l'environnement. Pour approvisionner la centrale, les besoins s’élèvent à 1 tonne par jour de bois à 30 % d’humidité maximum, soit 400 tonnes par an. Ainsi, sur la base d’une production moyenne de 35 à 75 tonnes à l’hectare pour des arbres de 5 ans, cela correspond à 6 à 12 hectares récoltés par an, soit une surface totale comprise entre 30 et 60 hectares. Une unité de sciage et de séchage du bois complète cette installation.

 

 

 

 

 

 

 

 

De nombreuses réunions de concertation ont également lieu entre les habitants, les gestionnaires du projet et les membres de l'administration forestière, ce qui a permis à l'élaboration d'une convention de gestion.

 

Grâce à cet ensemble unifié et raisonné, Andaingo voit son horizon se décanter. Les activités économiques et artisanales se développent autour de la commune et profitent à l'emploi, à l'augmentation des revenus des paysans et au confort des ménages

 

 

Mercredi 15 Mai 2013

www.zinfos974.com

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article