Madagascar renouvelle ses engagements pour "un monde digne des enfants"

Publié le par Alain GYRE

Madagascar renouvelle ses engagements pour « un monde digne des enfants »
(12-09-2012) - Madagascar a renouvelé son engagement en faveur des enfants et la promesse faite il y a dix ans, de sauver et d’améliorer la vie des millions d’enfants dans le cadre de la résolution « Un monde digne des enfants » de l’Assemblée Générale des Nations Unies du 08 au 10 mai 2002.

Le Ministère de la Santé Publique, a signé le 22 aout 2012, l’engagement de Madagascar à soutenir le mouvement mondial pour éviter les décès des enfants. Mouvement appelé « Un monde digne des enfants », résultat de l’Appel à l’action pour la survie de l’enfant, lancé en mai 2012 sur l’initiative des Gouvernements d’Ethiopie, d’Inde et des Etats-Unis, en collaboration avec l’UNICEF, visant à réduire la mortalité des enfants à 20 pour 1.000 en 2035.

Pour la Grande Ile, d’énormes progrès dans la réduction de la mortalité des enfants ont été effectués jusqu’en 2009. Les résultats donnent une baisse effective du taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans de 163 pour mille naissances vivantes en 1992, à 72 pour mille en 2009. Mais avec la crise politique de 2009, des obstacles ont ralenti les progrès, et il y a des possibilités de non-amélioration de cette situation. Une amélioration a été rendue possible grâce au dévouement et aux efforts quotidiens du Personnel de Santé de toutes les Régions de Madagascar, des efforts efficacement appuyés par les techniciens du Ministère de la Santé Publique, mais aussi soutenus par les nombreux Partenaires Techniques et Financiers dans le secteur de la santé.


En 2000, lors du Sommet du Millénaire au cours duquel l’Assemblée générale des Nations Unies avait adopté les Objectifs du Millénaire pour le Développement, Madagascar s’était engagé à réduire de deux-tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans (OMD4). En mai 2002, au cours de l’Assemblée Générale extraordinaire des Nations Unies consacrée aux enfants, Madagascar faisait encore partie des 190 pays du monde à promettre d’améliorer la vie des enfants et des jeunes en général, et de mettre fin aux décès évitables d’enfants en particulier.


Malgré l’amélioration du taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, Madagascar doit encore poursuivre ses efforts, notamment dans le contexte de la crise actuelle, afin d’atteindre cet objectif de réduire à 20 pour 1.000 les décès chez les enfants en 2035.

En renouvelant les promesses faites aux enfants en 2002, les dirigeants de Madagascar s’engagent à prendre des mesures pour accélérer davantage les progrès concernant la survie des nouveau-nés, des enfants et des mères afin de donner à chaque enfant le meilleur départ possible dans la vie. Il s’agira, entre autres, de renforcer la lutte contre la malnutrition, d’intensifier la vaccination des enfants vivant dans les zones enclavées, d’accentuer la décentralisation des interventions et d’impliquer davantage les communautés. Mais la réalisation de ces promesses nécessite l’implication de tous à qui le ministère malgache de la santé compte.

Solofo Andrianjakarivelo

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article