Madagascar, un pays où il fait bon vivre

Publié le par Alain GYRE

Bien-être : Madagascar, un pays où il fait bon vivre

     

 

Mercredi, 11 Juillet 2012

Malgré les crises en tous genres qui secouent la Grande Ile, le pays est parmi les Etats où il fait bon vivre selon le classement Happy planet index (HPI) qui mesure le niveau de bonheur d'un pays.

C'est peut-être aussi la raison pour laquelle les Malagasy ne s'effondrent pas après plus de 3 années de crise politique et même s'ils sont les plus pauvres du monde. Il faut souligner que selon le classement HPI, les pays les plus heureux sont aussi les moins développés. L'indice HPI initié par New economics foundation, un think tank britannique, se base sur 3 critères : l'espérance de vie moyenne, le respect de l'environnement et la perception subjective du bien-être par les habitants. Parmi les plus heureux pays dans le monde, il y a l'Algérie (26ème rang mondial sur 151 pays), la Tunisie (39ème), le Maroc (41ème), Madagascar (49ème) et le Malawi (72ème). Malgré la pauvreté, la Grande Ile se trouve devant la France. Le cas de Madagascar illustre la particularité des mesures utilisées par le HPI. Le pays continue à plonger dans la pauvreté avec 76,5% de la population vivant en dessous du seuil de la pauvreté.

Mais les quelques avancées dans la protection de l'environnement marquées notamment par l'extension des aires protégées et le relatif optimisme des Malagasy jouent en faveur de Madagascar. Cet optimisme explique probablement l'espérance de vie moyenne de 66,7 ans. Sinon, l'empreinte carbone du pays est faible. Elle n'est pas mesurée en tonnes de gaz émis par habitant, mais en surface de terres nécessaires par habitant pour soutenir le niveau de consommation d'un pays. Dans le classement HPI donc, Madagascar se trouve entre la France et l'Autriche. Par contre, des pays comme la Libye, l'Egypte, l'Ethiopie, la Namibie et le Kenya régressent sur l'échelle du bonheur. Avec Madagascar, le Malawi, le Maroc et la Tunisie, ces pays forment toutefois le top 10 des pays africains où il fait bon vivre. Outre une poignée de pays africains dont Madagascar, le continent se trouve, par contre, dans la zone rouge en matière de bien-être. L'indice HPI est donné à partir d'un échantillon d'un millier de personnes pour chaque pays et à qui on demande de donner une note " bonheur " allant de 1 à 10. Pour Madagascar, cette note est légèrement en dessous de la moyenne, soit 4,9.

Pour ses détracteurs potentiels, l'indice HPI qualifié d'écolo, n'a rien à voir avec le seul niveau de développement économique et des libertés politiques. Il n'est pas comparable avec l'Indice de développement humain (IDH) initié par le PNUD. Il faut souligner qu'en Afrique, les pays où le bien-être n'est pas évident sont ceux qui réussissent sur le plan économique et politique. Le Botswana se trouve ainsi en dernière position, alors qu'il est prospère et paisible. L'Afrique du sud aussi n'est pas mieux lotie. Faut-il en conclure que le sous-développement est synonyme de bonheur, alors que l'industrialisation amène dans son sillage du stress, du pessimisme et de la pollution ? Le débat est ouvert.

Fanjanarivo

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article