Majunga, une ville présevée

Publié le par Alain GYRE

Madagascar : Majunga, une ville préservée

 

1-maj.jpg 1-maj1.jpg 1maj2.jpg

1maj3.jpg 1maj4.jpg 1maj5.jpg

1maj6.jpg 1maj7.jpg 1maj8.jpg

1maj9.jpg 1maj10.jpg

Cette ville de l'Ouest de Madagascar, dans le Golfe du Mozambique a pour emblème un baobab entouré de trois boutres. Véritable emblème de la ville, les mariés viennent toujours se faire photographier devant. Majunga, immersion dans la culture malgacheau contact d’une population chaleureuse et cosmopolite.

Majunga, aujourd'hui dénommée Mahajanga est implantée dans la partie Nord de la côte Ouest de Madagascar. Située dans la baie de Bombetoka, Mahajanga chef lieu du canton éponyme et préfecture de la région de Boeny est depuis la nuit des temps un bourg animé, prisé des différentes populations présentes sur la Grande île.

La ville de Majunga telle que nous la connaissons aujourd'hui fut fondée au XVIIe siècle par les Antalaotry, un métissage de pré-sakalava, d'Arabes et d'Africains. De tout temps, on lui a prêté des vertus : ville des fleurs pour les arabes, ville qui guérit pour les autochtones, Mahajanga a été pour cette raison élue ville royale jusqu'à sa colonisation par les Français, cinq ans avant la fin du XIXème siècle. Elle prit alors le nom de Majunga jusqu'à l'indépendance de Madagascar.
Les Français n'ont pas été les seuls à y trouver un atout stratégique de première importance ; les Indiens, les Arabes et plus tard les chinois ainsi que des habitants des Comores s'intéressèrent tous de près à cette ville qui compte actuellement plus de 160 000 habitants.

Cosmopolite, Mahajanga l'est restée jusqu'à aujourd'hui. Outre les dix-huit ethnies représentées sur l'île, elle attire des touristes du monde entier subjugués par la beauté de ses plages, les couleurs du paysage sur lequel se détachent des barques multicolores, la végétation luxuriante de sa côte et de ses mangroves, son ensoleillement exceptionnel et surtout l'accueil chaleureux si propre aux malgaches.

Parmi les visites incontournables, on retiendra :
Les parcs nationaux de Ankarafantsika et de Tsingy de Namor ; Les grottes de Anjohibe et de Belobaka ; Le cirque rouge, le lac sacré de Mangatsa ; la ville de Mahajanga ; Port-Boutre ; une promenade dans la mangrove ; le site d'Antsoheribory, le parc naturel d'Ankarafantsika. ; les trois marchés de Majunga : le Bazar-Be ou Grand Marché, Tsaramandroso, et Mahabibo ou encore le musée Mozéa Akiba. Que ce soit en quad, en buggy ou en 4X4 avec guide, les possibilités sont multiples. Une destination à découvrir.

www.zinfos974.com

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article