Mampifolka 2013

Publié le par Alain GYRE

Mampifolka 2013

Le festival folk malagasy des Usa

lundi 23 septembre 2013

 1-Mampifolka_6.jpg

Le festival folk malagasy des Etats-Unis connu sous le nom de Mampifolka s’est tenu ce samedi 21 septembre à Jessup MD, au Blob’s Park Bier Garten aux environs de Washington DC dans le Maryland. Le festival, entièrement gratuit, en est a sa cinquième (5è) édition.

 

Les ressortissants malagasy et amis de Madagascar ont chanté et dansé pendant 10 heures, des chansons malgaches qui reflètent la richesse et la diversité du folk Malagasy, en passant par Mahaleo, Erick Manana, Lolo sy nyTariny, Levelo, Tselonina etc... dont les morceaux ont été repris a tue-tête par les membres du comité d’organisation du festival. Le public a aussi participé durant les sessions libres (Open mic) et de nombreux talents ont déclenché les applaudissements nourris de l’audience.

 

Le festival a aussi vu la participation de l’Américaine Beverley Mendheim, férue de chansons traditionnelles malgaches (kalon’ny fahiny), qui était venue spécialement de Seattle et dont la voix de contralto puissante et particulièrement émouvante, a enthousiasmé l’assistance.

 

D’autres personnes sont venues d’Italie, de France et d’autres États comme le New Jersey ou New York. Les anciens Peace Corps ayant travaillé à Madagascar se sont également déplacés. De futurs missionnaires américains sont venus rencontrer les Malgaches.

 

Près de 350 personnes se sont réunies autour de chansons et du « hena mitampihavanana », sous forme d’un cochon de lait entier. Les membres de Mampifolka ont fait montre de créativité avec les t-shirts, les bannières, les autocollants et les bracelets en silicone aux couleurs de Mampifolka et de Madagascar.

La jeune génération n’a pas été du reste. Elle a participé en chansons, avec les face painting, et en se tressant les cheveux tandis qu’une jeune adolescente a énoncé un Kabary en malgache pour souhaiter la bienvenue à l’assemblée. Désiré Ravonimanantsoa, un des plus anciens membres de la communauté Malgache à Washington DC a ensuite rappelé à l’assemblée que Mampifolka à son début, était constitué de membres se comptant sur les doigts de la main, du temps où il les hébergeait dans son salon.

 

Recueilli par Bill

Madagascar Tribune .com

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article