Manakara: le pont menant vers la grande ville coupé

Publié le par Alain GYRE

Manakara

Le pont menant vers la grande ville coupé

Un camion transportant des marchandises a fait craquer le pont reliant Manakara kely, nouvelle ville, à Mana­kara be, ancienne ville, hier vers 12 heures 50. Le vieux pont n'a pas pu supporter le poids total du véhicule. Ce dernier est alors resté immobilisé au milieu du pont, bloquant toute circulation. « Le camion ressemble à un objet qui a chuté d'en haut. Il faut employer un engin spécifique pour le faire sortir », décrit une source locale.
Le mode de vie à Mana­kara a ainsi vite pris une autre tournure après cette coupure du pont. « Les gens qui n'arrivent pas à escalader le pont pour rejoindre Manakara be doivent emprunter les pirogues. Le frais de transport a pourtant doublé en quelques heures. Les piroguiers demandent 200 ariary à chaque passager au lieu de 100 ariary auparavant. Tandis que le transport de marchandises et des objets comme les bicyclettes coûtent 500 ariary », raconte Jeanine Radimbison, une enseignante dans la ville de Manakara kely. Mais l'inquiétude des habitants repose sur l'acheminement de carburant pour faire fonctionner le groupe de la jirama.
Dommages collatéraux
« Un camion citerne transportant du fuel de la Jirama est bloqué à Manakara kely à cause de cet accident. Nous ne savons pas comment les autorités vont résoudre ce problème La ville risque de sombrer dans le noir », enchaîne Jeanine Radimbison. Elle n'est pas la seule à se préoccuper face à la situation. Car la majorité des bâtiments administratifs est localisée dans l'ancienne ville. « Nos enfants doivent alors emprunter la pirogue chaque jour pour aller à l'école. Cette situation va augmenter nos dépenses », se plaint une propriétaire d'un restaurant à Manakara kely.
Cette dépense n'affectera pas seulement le domaine du transport. Car le surplus de frais de transport pour acheminer les marchandises dans la ville de Manakara be risque aussi de faire monter le prix des denrées. « Les PPN n'accusent pas encore de hausse. Mais cette perturbation causée par la coupure de ce pont affectera le prix des PPN dans la ville d'ici quelques jours », avance Jeanine Radimbison.

Vonjy Radasimalala

Mardi 11 septembre 2012

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article