Marché: Les imperméables vendus plus que les parapluies

Publié le par Alain GYRE

Marché: Les imperméables vendus plus que les parapluies           

Mardi, 07 Janvier 2014

 

Depuis le début de la saison de pluies, plusieurs marchands s’orientent plus sur la vente des parapluies et des imperméables, des bottes de pluies pour les enfants ainsi que des bonnets pour les femmes.

 

Mais malgré que Dame pluie soit presque toujours au rendez-vous, « les ventes sont moindres par rapport à l’année dernière », dixit Désiré, un vendeur ambulant à Analakely. L’année dernière, voire en 2012, il a vendu plus d’une quarantaine d’articles. Actuellement, il n’arrive à vendre que cinq à  huit parapluies et dix imperméables. Ces derniers sont les plus demandés par les clients. Pourtant, les prix ne sont pas élevés par rapport aux qualités des produits. Comme les imperméables s’acquièrent à partir de 8.000 à 9.000 ariary, tandis que les parapluies varient de 3.500  à 7.000 ariary.

 

 

 

Sainte-Marie:  Fin du délestage

 

40% seulement des populations de Sainte-Marie ont de l’électricité non stop. Les autres souffrent du délestage car le groupe électrogène de la Jirama n’est que de 200kw. Actuellement, depuis quelques jours, grâce à l’entretien de l’ancien groupe et l’obtention du nouveau groupe électrogène, le délestage est terminé. Les deux groupes de 400 kw peuvent couvrir les besoins quotidiens dans cette région. Notons que 80% de la population disposent de l’électivité et de l’eau à Sainte-Marie.

 

 

 

Gestion financière des foyers: Les besoins réduits  pour ce mois

 

Après les festivités de fin d’année, plusieurs personnes ont presque les mains vides. D’autres se plaignent de ne pouvoir subvenir à leurs besoins pour ce mois à cause des dépenses durant Noël et du nouvel An. Pour Andriniaina par exemple, une femme au foyer, elle réduit la quantité de nourritures. Les mets ou les accompagnements de riz seront réalisés avec le minimum de dépense afin de bien gérer le peu de moyen disponible. Pour Rabe, également un père au foyer, il pense à réduire la quantité de nourriture et n’acheter que des PPN très utiles comme le charbon et le riz.

 

R.V.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article