Menabe: L’élevage de crabes pour bientôt

Publié le par Alain GYRE

Menabe: L’élevage de crabes pour bientôt       

Samedi, 14 Septembre 2013

Parmi les trois priorités du nouveau chef de région du Menabe, Gilbert Romain, installé officiellement hier à Morondava, la relance économique figure en bonne place. Celle-ci s’articule autour de secteurs phares de la région. Le projet d’élevage de crabes et de concombres de mer ainsi que la culture d’algues est donc en bonne voie avec l’entreprise Copefrito de Toliara. Cette entreprise sera à Morondava vers fin septembre-début octobre pour lancer ce projet à Belo-sur-mer dont les études et le financement sont déjà bouclés. Ce partenariat de la région avec le secteur privé se fait également avec l’ONG Blueventures. Rappelons que les crabes font partie des ressources naturelles du Menabe issues des mangroves. Les pressions humaines sur les mangroves les menacent et c’est pour cette raison qu’un projet qui vient d’être clôturé a passé le relais récemment au WWF pour la gestion durable de ces ressources. L’idée est notamment de réduire le taux de mortalité des crabes entre la collecte jusqu’au marché. L’élevage évoqué plus haut initié par la région et le secteur privé s’inscrit aussi dans cette gestion durable. Il en est de même pour les concombres de mer. Ces produits sont notamment demandés en Europe et surtout en Asie. Les crabes vivantes se vendent nettement plus chers en Asie que la chair de crabes en Europe.

Pour le nouveau chef de région nommé à son poste depuis un mois, la relance de l’économie du Menabe consiste à ouvrir la région sur l’extérieur. C’est ainsi qu’il œuvre aussi pour le développement de la filière haricots ou lingots blancs, un des produits célèbres du Menabe. Cette filière fait partie des secteurs soutenus par le projet d’Appui au développement de la région du Menabe et Melaky(AD2M) financé par le Fonds international pour le dévloppement agricole (FIDA). Des ONGs y apportent aussi leur appui. Le chef de région précise que les soutiens à la filière se matérialisent par des formations, la production de semences améliorées, la recherche de débouchés sur l’Europe. L’aute priorité du chef de région concerne la sécurité avec la participation des communautés locales via la mise en place de colonnes (ou « kalôny ») de surveillance. Le social fait aussi partie de ses priorités. Du 21 au 30 septembre donc, la région organisera les jeux du Menabe. Elle participe aussi à la campagne de sensibilisation sur la scolarisation des enfants, etc. Pour ce qui est du tourisme, le chef de région apprécie les efforts de l’Office régional du tourisme pour améliorer la qualité de l’hébergement, la sécurité des touristes, les routes d’accès sur les sites touristiques. Notons que le Menabe compte les Tsingy de Bemaraha, une des destinations phares de la région qui attire non seulement les touristes étrangers mais aussi les touristes nationaux. Quant à la ville de Morondava, elle a une plage dans la ville et qui commence également à attirer les nationaux tout comme ls touristes étrangers. D’ailleurs, la route nationale reliant Morondava  à Antsirabe est en bon état et encourage les déplacements vers ce chef-lieu de région du Menabe. Toujours dans le cadre du partenariat de la région avec d’autres entités, la Siranala, société de patrimoine de l’Etat dont l’usine de sucre est gérée par la société chinoise Sucoma, a remis 3 ordinateurs à la région hier.

 

Fanjanarivo

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article