Poème: MERCI - Max Randriantefy

Publié le par Alain GYRE

MERCI Max Randriantefy

Lundi, 24 Février 2014

 

Avec le temps tout s’en va ! Oui cette fois, le temps a été mon allié. Je reviens ainsi de très loin, car après avoir éliminé ces collines de détritus que sont mes maux, je vois poindre enfin une éclaircie due aux rayons du soleil qui ont pu traverser l’épaisseur d’une dense forêt et sont arrivés à atteindre l’humus qui constitue la source de mon énergie. La constance d’un soin approprié m’a sauvée d’une déchéance physique inexorable pour me transformer en un nouvel homme capable encore de penser à un avenir meilleur.

MERCI

 

Eh oui, je renais enfin de mes douleurs

La peur m’a saisi quand les piques de l’enfer

Aux fers rougeoyants ont taraudé mon cœur

De leurs pointes acérées, plantées dans ma chair.

 

    Et une fée aux doigts magiques m’est apparue

    Vêtue de tempes d’argent, ornée d’un sourire

    De zéphyr ambulant boostant mon désir

    De guérir de mon mal que personne ne cru.

 

Elle s’y employait contre vents et marées

Eté comme hiver elle répondait présente

Aux attentes d’un corps voué à une mort lente

Sur les sentes d’un départ vers l’éternité.

 

    Ragaillardi par une forme inespérée

    J’ai sorti mes verves de mes phrasés ailés

    Pour conter mes espoirs et mes grands regrets

    D’aventurier au cœur vaillant de guerrier.

 

Dans les envolées de mes bons souvenirs

Décrire le passé en hommage à une sainte

Qui par maintes citations serties de soupirs

Vont fleurir mes journées et nuitées sans plainte.

 

Max Randriantefy

Publié dans Poèmes malgaches, Poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article