Miandrivazo: Relance de filière haricots secs

Publié le par Alain GYRE

Miandrivazo: Relance de filière haricots secs       

Lundi, 27 Mai 2013 

 

La  " Plate-Forme de l'haricot sec" vient d'être mise  en place par les producteurs regroupés au sein de Tranoben'ny Tantsaha du district de Miandrivazo.

 

Cette plate-forme a pour objectif de redynamiser la filière haricots  dans cette partie de l'île pour reprendre la commercialisation des produits à l'échelle internationale.  Pour cette campagne alors, la Plate-Forme pense planter 60 tonnes de semences pour 7 variétés d'haricots sur une superficie de 2 500 ha dont le marché national et international serait en quête. Certes, les failles sur la qualité et la  quantité  vont être réétudiées.   A une certaine époque, en 1998, l'île exportait des haricots secs d'environ 6 372 tonnes et durant les dernières années, la qualité a baissé tout autant que la quantité qui est passée à 4145 tonnes. Rien qu'à Miandrivazo, la production est passée à 1 500 tonnes contre 3 000 tonnes. S'ajoutera à cela, les prix des semences trop élevés, à 3 000 Ariary le kilo.L'exportation de grains secs est un secteur encore mal exploité à Madagascar. Le haricot est une légumineuse alimentaire parmi les plus riches en éléments nutritifs.

 

NIR

La Gazette

 

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article