Miel/Vatovavy Fitovinany: 1ère exportation de la coopérative

Publié le par Alain GYRE

Miel/Vatovavy Fitovinany: 1ère exportation de la coopérative

Samedi, 09 Août 2014

  1,8 tonne. C’est le volume exporté en mars dernier par la Kaoperativa tsara tantely Fitovinany (KTTF) d’après Jean-Claude Heriniaina, trésorier et responsable de vente de la coopérative présente à la foire rurale Fier-Mada qui se tient actuellement au saint Michel à Amparibe. Cette première exportation a été écoulée sur le marché français grâce au partenariat que la coopérative noue avec son homologue Jura Mont-blanc en France. Celle-ci détient d’ailleurs quelques actions au sein de la miellerie installée à Manakara. Cette unité a été financée par cette coopérative française. Elle est cogérée par KTTF et l’entreprise de miellerie des Pangalanes. Le projet a été initié depuis 2005 et l’unité est opérationnelle depuis 2013. Sa capacité de 1t/jour est déjà dépassée par la production. Les réflexions sont en cours pour la réviser à la hausse, d’autant plus que les apiculteurs croissent en nombre. La KTTF compte actuellement 33 membres. Il faut y ajouter la production de l’entreprise cogérante ainsi que celle d’une autre société qui loue également les installations. Cette dernière compte 400 ruches. Après la première expédition de miel en France, d’autres commandes sont en cours. Il s’agit de miel de litchi et de mokarana (un arbuste mellifère de la région Vatovavy Fitovinany).

Le prix à l’export est l’équivalent de 14 000 Ar/kg. Le miel fourni par la miellerie de Manakara est vendu en France selon les principes du commerce équitable et sous l’étiquette KTTF/Jura Mont-blanc. Il répond aux normes européennes et c’est ce qui fait monter le coût de revient à 7 200 Ar/kg selon notre interlocuteur. Sur le marché local, le litre du miel est de 10 000 Ar contre 14 000 Ar il y a quelques années de cela, alors que 1 litre vaut 1,400 kg pour le miel. A ce prix donc, l’apiculteur s’en sort à peine. Mais la KTTF entend proposer du miel sain et de qualité aux consommateurs malagasy. Certes, il est difficile de faire la distinction entre son miel et le produit issu des techniques traditionnelles, mais il faut savoir que le miel de la KTTF a obtenu le certificat de consommabilité. C’est une garantie sur la qualité. La coopérative est présente à la Fier-Mada pour faire la promotion du miel de niaouli et de polyflorale pour aider les Malagasy à consommer des produits de la qualité.

 

Fanjanarivo

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article