Mini Madagasikara: A nous les petites anglaises!

Publié le par Alain GYRE

Mini Madagasikara : À nous les petites anglaises !

 

1-mini.jpgAussi mythique (et compacte) que la coccinelle, la Fiat 500 ou la Dauphine, la Mini a toujours ses adeptes chez nous, tant dans sa version Austin que Morris. Leur point de ralliement est Mini Madagasikara, à Isoraka, un club associatif où les belles anglaises n’hésitent pas à se montrer.

 

Avec la coupe Beatles et la minijupe de Mary Quant, c’est incontestablement la star anglaise la plus en vue des années soixante. De John Lennon à Brigitte Bardot, tout le monde à l’époque se doit de rouler en Mini. Y compris les fanatiques de rallyes façon Steve Mac Queen. Car la petite anglaise, sortie des usines BMC (British Motor Corporation) en 1959 sous la double appellation Morris Mini Minor et Austin Seven, va aussi se révéler une grande teigneuse sur les circuits, notamment de MonteCarlo. Cela explique que cinq décennies plus tard, elle ait toujours ses nostalgiques et ses clubs de passionnés.

 

À Madagascar, la structure de ralliement est Mini Madagasikara, club fondé à la fin des années 80 (président Alfred Andrianjatovo), regroupant à Isoraka quelque 80 membres recrutés à travers tout le pays. Si la Mini Austin et la Mini Cooper (Morris) sont les noms qui ont le plus marqué les contemporains, il faut savoir que ce type de véhicule - le concept Mini par lui-même - fut vendu sous bien d’autres marques comme MG Rover, Wolseley, Riley ou Leyland. Avant de devenir une marque propre, aujourd’hui dans le giron de BMW. On va donc trouver au club les Mini les plus diverses, comme la Mini Moke, une espèce de jeep, mais aussi des breaks, des Mini bâchées ou encore la Mini Metro des années 80. En revanche, on attend toujours les Mini One, ces modèles apparus dans les années 2000 après le rachat de la marque par BMW. « Nous lançons un appel, mais jusqu’à présent aucun possesseur ne s’est manifesté »,confie Fenitra Andriamalala, conseiller au club. Curieusement, il n’a intégré Mini Madagasikara qu’en mars 2013, après voir acquis sa première Austin, mais il se dit « passionné de longues dates ».Une passion qu’il partage avec son épouse Meva Razafimahefa, elle-même secrétaire du club. La preuve, ils viennent déjà d’acquérir leur deuxième Mini !

 

« L’intérêt des Malgaches pour la Mini est né dans les années 80 lorsqu’on a commencé à en voir localement dans les rallyes. Mais aujourd’hui le gros problème est de trouver les pièces de rechange. C’est sur ce point que le club s’avère très efficace. »Mais pourquoi la Mini ? « Mécaniquement, elle est intéressante. Malgré sa taille, on ne s’y sent pas à l’étroit, et elle ne consomme que quatre litres aux cent. Les premières atteignaient la vitesse de 145 km/h, elles étaient considérées comme des petits bolides. » L’Austin de Fenitra et Meva a été mise en circulation en 1965 et roule quasiment comme au premier jour. Leur grand plaisir est de la sortir en groupe avec les amis du club, comme le 1er novembre dernier où une vingtaine de Mini on fait l’aller-retour Tana-Moramanga. À l’occasion, le club n’hésite à frayer avec d’autres passionnés de belles mécaniques, comme le 2 CV Club, le Kat’s Club 404, Madacox (Coccinelles) ou Bim’s Zay (BMW). En voiture !

1-mini_1.jpg

 

 

 

Mini Madagasikara

 

Fenitra Andriamalala 033 45 530 72 - Meva Razafimahefa 033 78 445

 

 

Joro Andrianasolo

(article publié dans no comment magazine n°47 - Décembre 2013 ©no comment éditions)

 

No comment&éditions est une maison d’édition malgache créée à Antananarivo en novembre 2011.

Elle publie principalement des livres sur Madagascar.

Ils sont distribués en librairie à Madagascar et en France.

Coordonnées à Madagascar : 2, rue Ratianarivo, immeuble Antsahavola, Antananarivo 101 - +261 20 22 334 34.

Coordonnées en France : 58, rue de Dunkerque, 75009 Paris - 06 12 75 51 06.

http://www.nocomment.mg

www.nocomment-editions.com

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article