"Mon cœur s’est envolé…" - Jean-Joseph Rabearivelo

Publié le par Alain GYRE

Mon cœur s’est envolé…

 

Mon cœur s’est envolé haut ,bien haut,

Voulant braver les plus hauts sommets,

Mais heurté , il n’en peut plus - -

Ses ailes sont blessées, le voilà qui tombe !

 

Voulant aller au-delà de toi, ô soleil

Brilant - ne voulant même pas rester

Bien que le soir semble approcher

La nuit vient ainsi que les tracas

 

Seule l’obscurité aujourd’hui m’envahit.

Une obscurité dense et pénétrante …

Je berce mon cœur engourdi,

Et  je frotte mes yeux gonflés de larmes

 

Ah ! La douleur semble s’estomper …

Ou l’ai-je plutôt  dissimulée qu’elle ne persiste ?

O non ! Car mes plaintes restent diffuses

Et je ne perçois qu’odeur de sang !

 

Traduction, F-X Mahah.

 

Ny foko nanidina ambony dia ambony

ary saika hisetra ny faran’ny avo.

kanefa voadona, ka tsy afaka intsony -

maratra ny elana – ka indro izy lavo !

 

Naniry hihoatra anao, ry masoandro

mazava ! Naniry tsy hijanona akory

na toa dia mandroso ho hariva aza ny andro :

ny alina tamy ary koa sorisory !

 

Koa aizina anio re no sisa mamonto.

aizi-mitambatra sy mivangongo…

Rotsiako mangina ny foko efa donto,

ary safosafoiko ny masoko bongo !

 

A ! toa efa hionona izany alahelo…

Sy hafeniko mba hijanona angaha ?

O tsia ! fa ny sentolo mamelovelo,

ary izaho tsy mandre afa-tsy fofon-dra !

 

Lova, p. 23

Jean-Joseph RABEARIVELO

Six Poètes Malgaches

Textes malgaches choisis par

François-Xavier RAZAFIMAHATRATRA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article