Moovafrica: Les danses traditionnelles de l’océan Indien à l’honneur

Publié le par Alain GYRE

Moovafrica: Les danses traditionnelles de l’océan Indien à l’honneur 

Mercredi, 13 Août 2014

 

Inspiré de la célèbre danse sportive brésilienne  « zumba », le concept  « Moovafrica » est également une danse sportive qui met en avant les danses traditionnelles de l’océan Indien y compris celles malgaches.

 

Existant depuis 3 ans à Mayotte et les autres îles voisines, Moovafrica a fait ses preuves avec des résultats plus qu’encourageants car les clients peuvent perdre jusqu’à 4 à 12 kg par an. « Professeur en éducation, j’ai décidé de me lancer dans un sport qui allie le loisir et la perte du poids vu les conséquences désastreuses de l’obésité à Mayotte. Je me suis dit qu’une nouvelle discipline sportive s’inspirant de la culture du pays pourrait encourager ces personnes à pratiquer le sport », explique Mansour, créateur de la discipline Moovafrica ».

 

Un pari réussi car depuis, les Mahorais ne jurent plus que par ce nouveau type de fitness. Suite aux vifs succès de Moovafrica dans les îles voisines, l’introduction de cette nouvelle discipline à Madagascar se fait à Mahajanga actuellement à travers des démonstrations gratuites durant 4 jours pour que les Majungais puissent avoir un avant-goût de ce nouveau sport. « Notre cible n’est pas que les jeunes mais surtout les mères au foyer qui doivent particulièrement faire du sport pour garder une bonne santé », explique Mansour qui est venu spécialement de Mayotte pour former des jeunes majungais pour être des coachs de Moovafrica. En intégrant les danses traditionnelles dans cette discipline, les Malgaches sont vites conquis.

 

« Lors des ateliers gratuits à Mahajanga, nous avons eu pas moins de 20 personnes dans la salle, ce qui est largement encourageant », a noté Mansour. Outre le sport intensif, le Moovafrica met un point d’honneur à suivre l’évolution de ses clients car le but n’est pas seulement d’avoir le maximum d’adhérents mais surtout d’assurer la santé des personnes qui pratiquent la discipline. « D’ici décembre, nous espérons avoir des coachs sur Mahajanga et nous allons également mettre en place des circuits de randonnée et une discipline sportive de Moovafrica pour les personnes de 65 à 94 ans », a noté Mansour. D’ici là, les seances de Moovafrica vont se multiplier à Mahajanga et l’année prochaine, cette nouvelle discipline va essayer de séduire 4 grandes villes de Madagascar.

 

Yanne Lomelle

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article