NTIC: le revers de la médaille

Publié le par Alain GYRE

NTIC: Le revers de la médaille

 

Lundi, 14 Janvier 2013 08:12

Les nouvelles technologies de la communication ont cela de bien : pouvoir maîtriser les informations et être en contact permanent avec les gens, les proches, les associés etc où qu’ils puissent se trouver.

Les parents dotent désormais de téléphone portable leurs enfants pour d’une part leur permettre d’appeler les parents en cas d’urgence et d’autre part permettre aux parents de rester informés de ce qui arrive à leurs progénitures. Plus que le téléphone portable, internet a révolutionné les échanges. Finis les courriers à mettre à la poste et l’attente des réponses, finis les coups de téléphone qui coûtent chers et cela grâce à skype, finie l’angoisse de ne pas savoir comment vont nos proches puisqu’avec skype non seulement on les entend mais en plus on les voit. Dans un pays comme le nôtre où les infrastructures routières sont en piteux état et les voyages coûtent chers, les distances physiques sont surmontées grâce aux NTIC. On ne peut que remercier ceux qui ont inventé ces outils qui nous facilitent la vie, à condition bien évidemment d’y avoir accès. Seulement, chaque médaille a son revers. A partir d’un certain âge, l’adolescent grâce au téléphone portable coupe tous liens avec la famille. Certes, ils ne sortent pas le soir mais s’enferment pour envoyer des sms avec les offres sms illimités, s’enferment pour téléphoner en illimité, s’enferment pour se connecter et alimenter leur compte face book etc. Aujourd’hui, la famille moderne est celle qui mis à part le temps du repas partagé – et encore ! - vit chacun de son côté accroché aux téléphones, aux Ipad, Iphone, à l’ordinateur, à la télé dans chaque pièce de la maison. Si tous ces moyens de communication permettent de surmonter les distances physiques, paradoxalement, ils creusent le fossé entre les personnes qui vivent sous le même toit et finalement rompent la communication. Parfois, les NTIC en viennent finalement à éloigner les hommes entre eux au lieu de les rapprocher. Or, s’il est une des choses précieuses dans la vie en société, dans la vie familiale c’est bien la communication.

Velo Tiana

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

meranthe.s 15/01/2013 07:28

il faut mettre des limites pour éviter ces situations!!