Nutrition : Une farine à base de haricot pour les élèves

Publié le par Alain GYRE

Nutrition : Une farine à base de haricot pour les élèves

Les projets pilotes pour lutter contre la malnutrition des enfants se multiplient en ce début d'année, dans la Grande île. L'Office national de nutrition, le Centre National de la Recherche Appliquée au Développement Rural (FOFIFA), le ministère de l'Agriculture et celui de l'Éducation nationale viennent de lancer hier, à l'École primaire publique Ampasan­dra­tsarahoby, une farine à base de haricot, ayant une haute valeur nutritionnelle, destinée aux élèves. Ce projet a été lancé après celui du projet pilote « fortification alimentaire des bébés », (Zazatomady) à Fenoarivo Atsinanana, à la fin du mois dernier.
Malgré le statut du projet dans une phase pilote, Zoelisoa Razafiarinivo, directrice de l'EPP d'Ampasandratsarahoby, est optimiste quant à l'avenir de ses protégés. « Une dizaine d'élèves par jour et par classe, n'arrivent plus à se concentrer à leurs études, à cause de la malnutrition dans notre école. Aussi, ce projet constitue un élan pour réduire le taux de redoublement des élèves qui est de quatre par classe chaque année en moyenne. La farine fortifiée en fer et acide folique est très importante pour leur nutrition », a t-elle expliqué. Liva Randriarimanana, un enseignant dans un collège public de la capitale, a par contre pointé du doigt les projets pilotes, malgré une perspective de mise à l'échelle de ce projet dans des autres écoles. « Les projets visant à lutter contre la malnutrition des élèves étaient nombreux depuis l'indépendance, mais restent toujours au stade d'essai », conclut il.

Vonjy Radasimalala

Mardi 05 mars 2013

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article