Octolepis ibityensis: Un arbre inconnu localisé dans le massif d’Ibity

Publié le par Alain GYRE

Octolepis ibityensis: Un arbre inconnu localisé dans le massif d’Ibity       

Jeudi, 20 Juin 2013

 

Un arbre inconnu mais d’une importance capitale et strictement localisé dans le massif d’Ibity dans le Vakinankaratra, d’après l’ONG Missouri botanical garden (MBG).

 

Il s’agit de l’Octolepis ibityensis qui est pourtant menacé par les feux de brousse qui sévissent tous les ans sur le massif d’Ibity. Les scientifiques de MBG remarquent : « Les superlatifs sont normalement les meilleurs avocats pour la conservation des espèces végétales et animales. Pour défendre la cause de la conservation d’une plante ou d’un animal, l’on ne tarit pas d’éloge sur les attributs spéciaux de l’espèce : c’est la plus belle, la plus primitive… Plus encore, les comportements d’un animal ou la morphologie d’une plante passent sous les loupes pour faire émerger sa particularité. Et pourtant dans le cas précis  d’Octolepis ibityensis, il semblerait qu’aucun superlatif ne peut qualifier cette plante qui ne présente, en aucun cas, des marques particulières pour attirer l’attention.  De visu, ce n’est qu’une plante anonyme, frêle ». Cet arbuste n’a rien d’exceptionnel. Ne mesurant que 3 m de haut, Octolepis ibityensis a un diamètre de 15 cm  à 50 cm au-dessus du sol. Avec ses feuilles vertes, son calice vert, sa corolle blanche, le tout  égaillé par des étamines à filets blancs et anthères orangé, l’arbre se perd dans le paysage dominé par les « tapia » (Uapaca bojeri).

 

Seules ses fleurs parfumées auraient pu attirer l’attention du visiteur du massif.  Récoltée pour la première fois en 1996 par Richard Randrianaivo, le botaniste de MBG, l’espèce n’a été décrite qu’en 2005. Et c’est seulement à ce moment-là que le monde scientifique s’était rendu compte de l’apparition de cette nouvelle espèce.  Celle-ci est d’accès difficile. Deux ravins adjacents au massif d’Ibity constituent son terrain de prédilection. Moins de 50 individus matures y poussent. Or, ces arbustes portent le statut d’espèce en danger critique. La meilleure façon de conserver cette espèce serait de protéger des feux son habitat.  Missouri Botanical Garden, le promoteur du projet de conservation du massif d’Ibity est à la recherche de fonds pour entreprendre cette activité. Cette ONG est, en effet, convaincue que toutes les espèces animales et végétales sont des remarquables actes de la création. Elles méritent, par conséquent, d’être conservées sans tenir compte de leur modeste revendication  à la célébrité. Rappelons que la Journée mondiale de l’environnement a été fêtée dernièrement à Antsirabe, soit tout près d’Ibity. Raison de plus pour mettre en avant cette plante endémique d’Ibity qui mériterait de faire la renommée du massif du même nom.

 

Recueillis par Fanjanarivo

La Gazette

 

 

 

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article