Oignons, une production saisonnière rentable

Publié le par Alain GYRE

Oignons, une production saisonnière rentable

1-oignons.jpg 

La production nationale d’oignon est estimée à 6 000 tonnes par an tandis que le rendement moyen est de 10 tonnes par hectare. Les produits sont principalement écoulés sur le marché de la Capitale qui enregistre un grand nombre de consommateurs. Les communes dans le bassin de Mandrare sont parmi les plus importantes productrices d’oignon du pays. Plus de 60% des oignons exportés sont écoulés sur le marché réunionnais. Les importateurs d’oignons de Madagascar sont La Réunion, les Comores, les Seychelles et Maurice. Par rapport à l’énorme besoin d’exportation, le pays n’arrive pas à satisfaire les demandes.
L’oignon, appelé légume originaire de l’Asie centrale fut introduit dans le pays au 15e siècle. Connu pour ses vertus thérapeutiques, sa saveur et son odeur, il existe différentes variétés comme le Red créole, le Noflaye, le Rouge de Tana et le violet de galmi ...L’oignon se cultive de juin à février un peu partout dans le pays,… Cependant, la production a, ces derniers temps, stagné. Les principaux obstacles sont la difficulté de la collecte, le non-respect de normes mondiales du calibrage. Le Nigéria et l’Inde sont les principaux concurrents de la Grande-Ile. L’oignon est cultivé dans 175 pays. La culture de la variété Noflaye est la plus appréciée à Madagascar. Cette variété atteint sa maturité à 145 - 155 jours, son bulbe est de couleur violet-marron, de forme aplatie. Riche en vitamine C, l’oignon contient aussi de phosphore, de potassium, de calcium et d’oligo-éléments. D’après la Fao, la production mondiale est d’environ 64 millions de tonnes de bulbes. Les principaux pays produisant de l’oignon sont la Chine, l’Inde, les Etats-Unis, le Pakistan, la Turquie. La Chine est le plus grand producteur d’oignon.

D. H.R

La Vérité

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article