Origine du premier couple humain, des animaux, des plantes, des sources.

Publié le par Alain GYRE

230 Origine du premier couple humain, des animaux, des plantes, des sources.
Recueillià Ankarimbelo
(province de Farafangana)

C'était au temps les pierres étaient vivantes, et vivait aussi le premier couple humain.

Andriambolorefy et Ravaloréfy étaient les noms de deux époux, qui étaient hauts de huit brasses.

Ils avaient trois enfants.

Lorsque les deux époux eurent mille ans, ils sentirent la mort venir et dirent à leurs enfants :

 « Voilà le hazomampanenina que le Zanahary nous avait donné; grâce à ce bois,
vous pourrez vous procurer ce qui vous est nécessaire; quant à nous, nous emporterons dans notre tombeau les chairs de toutes les pierres. »

C'est depuis ce jour que les pierres ne vivent plus car elles n'ont plus que des os.

Les trois garçons héritèrent donc du hazomampanenina; l'un en coupa quelques morceaux, un autre en coupa davantage, enfin le troisième en coupa beaucoup.

Ils placèrent certains morceaux dans la case, à l'Est, à l'Ouest, au Nord, au Sud, puis
dans la cour, d'autres dans les champs et les vallées environnantes.

Ceux de la case devinrent des objets d'un usage journalier, ceux de la cour, des animaux domestiques: bœufs, moutons, chiens, cochons; ceux des champs se transformèrent en diverses plantes, ceux des vallées se changèrent en sources.

Le garçon qui n'avait coupé qu'un petit nombre de morceaux le regretta, et c'est depuis ce jour que le mot hazomampanenina signifie le bois qui donne le regret.

Les trois garçons n'avaient pas encore de femmes, ni de graines à manger.

Le cadet alla trouver le Zanahary et lui dit :

« Seigneur, nous vous demandons d'écouter notre requête. »

« Quelle requête, répondit le Zanahary ? »

« Veuillez, Seigneur, nous donner des femmes, car nous sommes silencieux; des
graines à manger, car nous avons faim. »

« Apportez-moi donc vos trois mains gauches, dit le Zanahary, j'en tirerai trois
femmes pour vous (voilà pourquoi la main gauche est plus faible que la droite.)

Je vous donne aussi des graines, vous les conserverez dans votre case, sans jamais les manger, et pourtant vous serez toujours rassasiés.

Si, par malheur, vous les mangez, vous mourrez. »

Les trois frères promirent de ne jamais toucher aux graines mais un jour, un mauvais Zanahary passa et les engagea à goûter ces graines.

Ils ne résistèrent pas à la tentation, et de suite un de leurs enfants mourut.

Depuis ce triste jour, de nombreux Tanala meurent au moment de la récolte du riz, et l'on adresse des prières au Zanahary pour lui demander d'oublier le passé.

Le riz est donc la graine offerte par le Zanahary, et les animaux, plantes, objets
divers proviennent du hazomampanenina

 

 

Contes de Madagascar

Charles RENEL (1866 – 1925)

Librairie Ernest LEROUX

PARIS

 

Publié dans Contes de Madagascar

Commenter cet article